Gabon : Paris recommande la vigilance aux français

Jean-Yves Le Drian, Ministre français des Affaires étrangères © D.R

Suite à l’agression au couteau de deux photojournalistes danois ce samedi  16 décembre 16 décembre 2017, par un sujet nigérien, le ministère des Affaires étrangères français a tenu à prendre les devants en invitant les ressortissants français résidents au Gabon ou en voyage dans le pays à faire preuve de vigilance.

Ainsi, sur le site du département ministériel dirigé par Jean-Yves Le Drian, il est conseillé aux français avant tout déplacement à l’intérieur du pays de «contacter les services du consulat général de France à Libreville ou, pour la province de l’Ogooué-Maritime, de la chancellerie détachée à Port-Gentil», indiquant toutefois que, «dans le pays, les conditions de sécurité sont globalement satisfaisantes sous réserve de faire preuve d’une vigilance renforcée».

Concernant les lieux généralement fréquenté, le gouvernement français exhorte ses concitoyens à être prudents dans les lieux publics et quartiers réputés dangereux tels que Louis, Mont-Bouët, Ancienne gare routière, Rio, London, Lalala, Oloumi, Nkembo et Awendjé à Libreville. A Port-Gentil, il préconise de «se tenir éloigné des manifestations de rues sporadiques (…) qui peuvent s’accompagner de violences)», ajoutant que certaines plages peuvent s’avérer risquées, notamment entre la Pointe Chapuy et le Cap Lopez, et en bordure des trois rivières.

Au titre des risques encourus, le ministère des Affaires étrangères de l’Hexagone note les cas de «cambriolages sont parfois perpétrés dans le courant de la nuit par des bandes armées», des escroqueries bancaires et déconseille ses ressortissants à participer à des «stages d’initiation »à des rites locaux, comportant notamment la consommation d’iboga», substance végétale classée par la réglementation française dans la catégorie des stupéfiants.

Laissez votre commentaire