mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: ouverture d'une enquête sur les antirétroviraux périmés

Gabon: ouverture d’une enquête sur les antirétroviraux périmés

Ecouter cet article

Quelque jours après le coup de gueule de la présidente du Réseau gabonais de personnes vivant avec le VIH-SIDA (Regap+) dénonçant la distribution des antirétroviraux (ARV) périmés aux personnes vivant avec le VIH (PVVIH), le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a décidé de prendre les mesures qui s’imposent. Ce vendredi 10 septembre 2021, il a annoncé l’ouverture d’une enquête interne au sein des Centres de traitement ambulatoire (CTA) de Libreville et de l’Office pharmaceutique national (OPN). 

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, Fatou Moussounda, présidente du Regap+, dénonçait la distribution des antirétroviraux périmés depuis juillet 2021 aux personnes vivant avec le VIH. « La péremption de ces médicaments c’est depuis le mois de juillet et on nous les donne au mois de septembre. On nous dit qu’ils sont encore valables pour 6 mois », a-t-elle regretté. Un véritable scandale pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH que Fatou Moussounda a qualifié de « crime contre l’humanité ».  

Alerté, le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, s’est dit « consterné par cet acte qui ne reflète pas l’éthique et la déontologie médicale ». A cet effet, dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi 10 septembre, on apprend qu’il a « diligenté en urgence une enquête interne au sein de l’ensemble des CTA de Libreville et de l’OPN ». Cette enquête devrait permettre au membre du gouvernement d’évaluer les conditions de stockage des médicaments et la fréquence de leur dispensation aux malades. 

« Les coupables de tels agissements seront sévèrement punis conformément à la règlementation en vigueur », a promis le ministre de la Santé qui a dit regretté que cet incident intervienne dans un contexte où le gouvernement s’est engagé à réformer l’Office pharmaceutique national.

Laissez votre commentaire

Enami Shop