vendredi,26 février 2021
Accueil A La Une Gabon: Ossouka Raponda nomme 20 chefs de projets censés conduire les priorités...

Gabon: Ossouka Raponda nomme 20 chefs de projets censés conduire les priorités du PAT

On en sait désormais un peu plus sur l’équipe censée conduire le développement des projets prioritaires contenus dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023. Comme le suggère un arrêté signé de Rose Christiane Ossouka Raponda ce 17 février 2021 et dont Gabon Media Time a obtenu copie, 20 personnalités ont été choisies pour conduire les 20 tasks force (force opérationnelle) censées guider l’exécutif dans l’opérationnalisation de son PAT. 

Pour conduire son portefeuille de projets « prioritaires » évalué à plus de 1600 milliards de FCFA contenu dans son Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023, l’exécutif gabonais à travers le Premier ministre Rose Christiane Ossouka, vient de nommer 20 chefs de projets. Répartis en fonction des secteurs d’activités, ces derniers sont désormais censés conduire la nouvelle politique de développement présentée récemment par le gouvernement. 

En effet, de la stratégie gazière pilotée par Yann Pierre Albert Yangari, à l’optimisation de la gouvernance pétrolière pilotée elle, par Jean Félix Obamba, en passant par le règlement de la dette intérieure que devra coordonner Emmanuel Leroueil l’un des conseillers financiers du président de la République, le gouvernement a donc décidé de mobiliser ses ressources humaines, pour « permettre au pays dans les deux ans qui viennent, de rebondir et se mettre sur la voie de la transformation ».

Avec l’ambition de « moderniser l’économie gabonaise, la diversifier et permettre à chaque Gabonais d’accéder à un niveau de vie décent », le PAT qui se présente jusque-là comme une confusion du PSGE et du PRE, comptera donc lui aussi son lot “d’agences” ou plutôt de Tasks Force. Réparties en trois pivots (économique, social et transverse), ces “agences 2.0” laissent toutefois planer de sérieux doutes sur leur capacité de réussite, au regard de l’échec des précédentes, dont la controversée ANGTI (Agence nationale des grands travaux d’infrastructures).

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion