lundi,20 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: Ossouka Raponda invite les journalistes à dénoncer davantage les cas de...

Gabon: Ossouka Raponda invite les journalistes à dénoncer davantage les cas de détournement

Ecouter cet article

C’est au cours de la conférence de presse portant sur l’allégement des mesures restrictives liées à la lutte contre le covid-19, que le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a tenu à répondre aux interrogations sur la gestion financière de la crise. A cet effet, tout en réaffirmant la volonté du gouvernement à être transparent sur cette question, elle a invité les journalistes à dénoncer les faits avérés de détournement ou de corruption. 

Interrogé sur la gestion financière de la crise et plus particulièrement la propagation d’informations faisant état d’une gestion peu orthodoxe des fonds destinés à la riposte, le chef du gouvernement a tenu à rassurer l’opinion sur la non-véracité de ces informations. A cet effet, elle a assuré que ladite gestion ne souffrait d’aucune irrégularité. 

Ainsi, elle a rappelé que plusieurs outils ont été mis en place pour veiller à la bonne gestion des deniers publics destinés à la lutte contre le covid-19 notamment l’Autorité nationale de vérification et d’audit (ANVA) ou encore la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite. Dans le même élan, « le chef de l’Etat rappelle aux membres du gouvernement et aux fonctionnaires de l’administration que désormais c’est tolérance zéro concernant la corruption et les détournements des deniers publics », a indiqué Rose Christiane Ossouka Raponda. 


Réaffirmant la détermination du gouvernement à lutter contre la corruption et les détournements, le premier ministre a dit « compter sur les médias pour dénoncer tous cas avéré de corruption », martelant que les auteurs de ces agissements répréhensibles subiront les foudres de la justice. Une sortie appréciée par les professionnels des médias qui espèrent toutefois que ses paroles ne sont pas empreintes de démagogie, la presse se faisant très souvent l’écho de cas de détournement sans susciter des réactions de la justice.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop