vendredi,7 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon : opération scorpion, la France demande des explications au gouvernement

Gabon : opération scorpion, la France demande des explications au gouvernement

La vague d’arrestations qui sévit actuellement et dont les dernières en date sont celles de l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga et les anciens ministres Tony Ondo Mba et Noel Mboumba commence à susciter des réactions sur le plan international. Dans sa parution n° 813 de ce mercredi 04 décembre 2019, le confidentiel La Lettre du Continent indique que des demandes d’explications auraient été adressées par la France au sujet de l’interpellation de personnalités ayant la double nationalité. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

S’achemine-t-on vers un incident diplomatique entre le Gabon et la France? C’est l’impression qui pourrait se dégager des informations relayées ce jour par la très introduite Lettre du continent, qui fait état des demandes d’explications qui auraient été adressées au gouvernement gabonais concernant les interpellations enregistrées dans le cadre de l’opération anticorruption dénommée « Scorpion ».  

Si le gouvernement a abondamment communiqué sur les arrestations de plusieurs hauts fonctionnaires soupçonnés de détournement de fonds publics, de corruption et de blanchiment, plusieurs questions demeurent. En effet, sur les 21 fonctionnaires interrogés, « six des responsables mis en cause détiennent également la nationalité française », dont l’ancien ministre Brice Laccruche Alihanga. Il faut souligner que la filiation de ce dernier était constamment remise en cause dans l’opinion, et son rôle majeur dans ce scandal politico-financier semble corroborer la thèse d’un véritable complot contre le Gabon. 

Si cette information est avérée, voilà de quoi donner du fil à retordre aux autorités gabonaises, qui peinent déjà à convaincre l’opinion publique sur le sérieux de cette opération qui s’apparente à une véritable commedia dell’arte. Pis, cette demande d’explication pourrait être également assimilée à de l’ingérence de la France dans une affaire dont les faits se sont déroulés au Gabon même si elle implique des personnes possédant la double nationalité. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt