Gabon : opération Scorpion, Ike Ngouoni à «Sans famille»

Ike Ngouoni
Ike Ngouoni, Porte-parole de la présidence de la République © D.R.

Déféré ce vendredi 29 novembre 2019 devant le parquet de la République de LIbreville, Ike Ngouoni Aila Oyouomi a été auditionné puis placé en détention préventive à la prison centrale de Gros Bouquet dans le 1er arrondissement de Libreville. Cette information a été confirmée à Gabon Media Time par son conseil Me Carol Moussavou. 


Interpellé le jeudi 21 novembre dernier par les agents de la Direction générale des services spéciaux (DGSS) dans le cadre de l’opération mains propres dite «  Scorpion « , Ike Ngouoni Aila Oyouomi, Conseiller spécial porte-parole de la présidence de la République vient d’être placé sous mandat de dépôt délivré par les magistrats en charge du dossier. 

« Il ( Ike Ngouoni Aila Oyouomi, NDLR) vient de monter dans le bus pour la prison centrale de Libreville », a rapporté à Gabon Media Time une source familiale qui attendait sur le parking de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), l’issue de son audition par un juge d’instruction. Joint au téléphone par la rédaction, l’avocate au barreau du Gabon, Maître carol Moussavou a confirmé le placement sous mandat de dépôt de son client.

L’actuel porte-parole d’Ali Bongo Ondimba dont la nomination à ce poste hautement stratégique avait été confirmée lors du Conseil des ministres du jeudi 7 novembre dernier est avec les autres membres de l’Association des jeunes émergents volontaires, soupçonné, selon le parquet de la République de Libreville de «  de malversations financières » et de  « blanchiment de fonds massif ».

Ike Ngouoni Aila Oyouomi, à l’instar de plusieurs autres hauts commis de l’Etat tels que Herman Nzoundou Bignoumba, Renaud Allogho Akoue ou encore Christian Patrichi Tanasa avaient fait l’objet d’interpellations pour des faits « de malversations financières et blanchiment de fonds massif ». Écroués à «Sans famille», ils seront présentés devant une juridiction de jugement pour être fixés définitivement sur leur sort. 

Laissez votre commentaire