jeudi,17 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesGabon: «on veut apprendre», l'appel des étudiants orientés à l'ONE à Ossouka...

Gabon: «on veut apprendre», l’appel des étudiants orientés à l’ONE à Ossouka Raponda

C’est dans la journée de ce mercredi 19 mai que les étudiants gabonais orientés à l’Office national de l’emploi (ONE) ont investi la devanture du secrétariat général du Ministère de l’Enseignement supérieur.  But de cette levée de boucliers, dénoncer l’abandon manifeste par le gouvernement et revendiquer l’égalité de traitement dans l’accès à l’éducation 9 mois après avoir obtenu leur baccalauréat.

C’est en réaction à la sortie médiatique du chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda sur le plateau de l’émission « Face à vous » produite par Gabon 24 que les bacheliers de la session 2019-2020 sont montés au créneau pour dénoncer une négligence de la part des autorités publiques. « Les étudiants orientés à l’ONE sont sacrifiés. Déjà 9 mois après l’obtention de notre baccalauréat nous n’avons toujours pas de date d’inscription ni de début de cours », ont-ils déploré sur une des banderoles qu’ils brandissaient lors de leur sit-in.

En outre, ces derniers rappellent au Premier ministre que « la patience a des limites ». Un rubicon que semble-t-il aurait franchi Rose Christiane Ossouka Raponda lorsqu’elle a nié l’existence d’une mesure gouvernementale portant orientation de ces centaines de jeunes Gabonais vers l’ONE, cet office qui n’a pas vocation à former les élites de demain. « Ossouka, le gouvernement n’a jamais envoyé les étudiants à l’ONE. D’où sortent le Sosup et le Sygor ? », se questionnent-ils. 

C’est en chantant l’hymne nationale, La concorde que ces jeunes compatriotes ont tenu à interpeller le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda sur leur volonté de commencer les cours dans les meilleurs délais. « Pourquoi jusqu’à présent les bacheliers orientés à l’ONE ne commencent-ils pas les cours ? Le temps passe, l’âge avance. S’il est impossible de commencer l’année dans ces conditions, alors que le ministre rouvre les recours et nous donne la possibilité de nous inscrire ailleurs », a précisé le représentant des bacheliers.

 
Pour ramener la sérénité dans son département ministériel,  le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda se doit d’appliquer le principe d’égalité de chances prôné par le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba. Or, au regret, sommes-nous de constater que celui-ci est clairement rompu avec d’une part des bacheliers orientés dans des écoles supérieures privées qui ont presque achevé l’année académique 2020-2021 et d’autre part, leurs condisciples qui au motif qu’ils auraient obtenu leur baccalauréat à plus de 23 ans, ont été envoyés à l’ONE et n’ont toujours pas débuté les cours 9 mois après.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance