mardi,20 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : Olivier N'Zahou démis de ses fonctions de procureur de la...

Gabon : Olivier N’Zahou démis de ses fonctions de procureur de la République?

Selon certaines indiscrétions, le Conseil supérieur de la magistrature se serait tenu ce vendredi 22 novembre 2019. A l’issue de cette réunion du corps des magistrats, le procureur de la République près le Tribunal judiciaire de première instance de Libreville, Olivier N’Zahou aurait été démis de ses fonctions et « promu » à la Cour d’Appel de Franceville. Son remplaçant serait soit Alex Mombo, qui occupait jusqu’à lors le poste de 1er président de la Cour d’appel de Port-Gentil ou André Patrick Roponat ancien procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil. 

La rumeur enflait depuis plusieurs jours sur le limogeage à venir d’Olivier N’Zahou de ses fonctions de procureur de la République de Libreville. Avant même la publication du communiqué final sanctionnant les travaux du Conseil supérieur de la magistrature, plusieurs sources évoquaient son départ de la capitale pour la ville de Franceville. Une promotion qui a tout l’air d’une sanction disciplinaire au regard du prestige et du rôle important du procureur de la première ville du pays. 

Nommé le 4 juillet 2018, Olivier N’Zahou, si cette information est confirmée, n’aura passé qu’un an et 4 mois à son poste. Son éviction serait selon plusieurs sources concordantes « liée aux affaires de malversations financières orchestrées par des anciens directeurs généraux tous proches de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev) créé par l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga », confie-t-elle sans manquer de dénoncer la pratique qui est « inédite au Gabon. Car seulement un mois et demi  après la rentrée judiciaire de tels changements s’opèrent. Ils peuvent jeter le discrédit sur la maison »,a-t-elle poursuivi. 

Selon les mêmes sources, il serait reproché à Olivier N’Zahou son mutisme et son attentisme dans la prise d’acte en rapport avec l’opération Scorpion qui a été mise en branle par la Direction générale des recherches de la gendarmerie nationale avec le concours des services spéciaux depuis le 7 novembre dernier. Sa réaction tardive n’aurait donc pas suffi à lui  faire conserver son poste. Nous y reviendrons…

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt