vendredi,22 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Olivier Nang Ekomiye défend le projet instituant l'obligation de mise en...

Gabon: Olivier Nang Ekomiye défend le projet instituant l’obligation de mise en valeur des concessions d’aménagement foncier

Ecouter cet article

Ce mardi 20 avril 2021 le ministre de de l’Habitat et de l’Urbanisme Olivier Abel Nang Ekomiye était face aux vénérables sénateurs. Une audition qui portait d’une part sur le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°O05/PR/2021du 26 janvier 2021 instituant le bénéfice du privilège du Trésor Public à l’Agence Nationale de l’Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTTC) et le projet de loi instituant l’obligation de mise en valeur des concessions d’aménagement foncier. 

C’est à un véritable marathon que s’est plié le membre du gouvernement ce 20 avril 2021 au sein de la plus haute chambre du parlement. En effet, Olivier Abel Nang Ekomiye a tour à tour été auditionné par la Commission des Finances, du Budget et des Comptes Économiques de la Nation et la Commission du Plan du Développement, de l’Aménagement du Territoire de L’Environnement et de la Décentralisation. 

Ainsi, lors de cette première audition, le ministre de l’Habitat est largement revenu sur ce projet sur le bénéfice du privilège du Trésor Public à l’ANUTTC qui offrira la possibilité à cet organisme de « pratiquer entre les mains de tout détenteur, les saisis de toutes sommes appartenant ou destinés à ses débiteurs ». Un projet qui a pour objectif de pallier les difficultés de trésorerie rencontrées par cette agence. 

Dans un second temps, Olivier Abel Nang Ekomiye était face aux vénérables députés de la Commission du Plan du Développement, de l’Aménagement du Territoire de L’Environnement et de la Décentralisation. Occasion pour le membre du gouvernement d’édifier les parlementaires sur le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°004/PR/2021 du 26 janvier 2021 instituant l’obligation de mise en valeur des concessions d’aménagement foncier et des constructions d’immeubles en République Gabonaise.A noter que pour ce dernier projet, il devrait permettre d’accroître l’offre des parcelles viabilisées, à réduire le déficit en terrains à bâtir pour permettre l’accès du plus grand nombre de Gabonais à la propriété foncière. « A travers cette ordonnance, l’Etat dispose désormais d’un instrument juridique lui permettant de lutter contre toute spéculation foncière d’une part et d’autre part d’organiser la distribution des terres aux populations plus rationnelles », a expliqué le ministre de de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop