jeudi,8 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: Olivier Nang Ekomie promet des parcelles constructibles avant fin 2022

Gabon: Olivier Nang Ekomie promet des parcelles constructibles avant fin 2022

Ecouter cet article

Le  ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement, Olivier Nang Ekomie, a annoncé lors des dernières matinées du Plan d’accélération de la transformation (PAT) , refaire recours au financement  voiries et réseaux divers (VRD) , afin de permettre aux Gabonais économiquement faibles (GEF), d’avoir  des parcelles constructibles, avant la fin de l’année 2022. Une technique qui selon le membre du gouvernement a fait ses preuves par le passé. 

Les VRD permettront d’amortir les coûts trop élevés des logements sociaux au Gabon. Pour le ministre de l’Habitat, ces pratiques seraient dues au fait que l’Etat s’était désengagé de supporter certaines charges, dont les VRD. Celles-ci ont été confiées aux entreprises privées, soucieuses de rentabiliser leurs investissements. Contrairement à ce qui se faisait dans les années antérieures, notamment avec les logements sociaux de la Société nationale immobilière (SNI), dont les coûts étaient à 60 mille francs par loyer, car le gros des charges était supporté par l’Etat. M. Nang Ekomie compte donc  ouvrir des négociations avec les bailleurs de fonds . 

Cette technique pourra donc permettre  au GEF d’avoir  des parcelles constructibles avant la fin de l’année 2022. «  Avant la fin de cette année, on va servir aux personnes exclues de ce marché normal et régulier de l’immobilier, parce qu’ils ont des revenus modestes. On ira chercher particulièrement ces gens-là. Et on va donc leur donner des parcelles constructibles », a annoncé le ministre en charge de l’Urbanisme et du Logement, Olivier Nang Ekomie, lors de sa prise de parole pendant les dernières matinées PAT,  à propos de la carence observée dans ce secteur. 

Ainsi, a poursuivi le ministre, « des prix alléchants seront faits à des personnes qui sont classées gabonais économiquement faibles ». « Ce n’est que la mission régalienne normale de l’Etat, de s’occuper de toutes les couches de la population, notamment les strates les moins nanties », a-t-il signifié.Notons que le problème du logement décent au Gabon se pose avec acuité. Ce sont près de 70% de la population gabonaise qui sont poussés vers l’auto-construction et réclament des parcelles.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x