Gabon: Olam Palm maintient le cap malgré la baisse des cours de l’huile de palme

Une vue de la production des plantations d'Olam Palm Gabon © GMT

Malgré la chute progressive des cours de l’huile de palme depuis plus de trois ans, les perspectives de la filière demeurent solides au Gabon. Ainsi, Olam Palm le principal acteur de ce secteur, a consolidé ses performances en récoltant pas moins de 161134 régimes de palmes en 2018 contre 120719 en 2017. Cette progression de 33,5% dans un contexte de chute des prix, résulte des investissements colossaux effectués par Olam Palm, et qui souligne sa volonté de faire entrer le pays dans le top 10 mondial.

GABON LIBREVILLE

Difficile de faire référence à la filière huile de palme, sans évoquer le fait que le président de la République avait annoncé qu’elle serait « le nouveau pétrole ». Ainsi, dans la droite ligne de cette déclaration, le principal acteur  de cette filière Olam Palm Gabon, a multiplié ses investissements qui ont atteint la bagatelle de  370 milliards Fcfa en 2017.

En effet, si la situation sur les marchés internationaux demeure pour le moins délicate avec le prix du régime qui est passé de 63,52 Fcfa/kg en 2012 à 37,87 Fcfa/kg en 2018, cette chute des cours dûe en grande partie aux tensions entre l’Union européenne et les grands pays producteurs dont la Malaisie, est loin d’avoir douché les ambitions d’Olam Palm Gabon. Pour preuve, elle a annoncé vouloir faire passer sa production d’huile de palme de 79700 tonnes en 2018, à près de 300000 tonnes en 2022.

Outre ces chiffres plus qu’évocateurs, la contribution du secteur au Produit intérieur brut (PIB) a augmenté, passant de 3,6% à 5% entre 2010 et 2017. Le tout, en créant au passage, près de 9 000 emplois et en faisant du Gabon le 27e producteur mondial de cette huile (qui est la plus consommée au monde) et le 11e producteur à l’échelle continentale couvrant fin 2017 pas moins de 4% de la demande mondiale.

Au regard de ces éléments, il apparaît donc que la filiale de la multinationale singapourienne Olam, spécialisée dans la production d’huile palmiste, par ailleurs engagée dans une démarche responsable, avec des plantations certifiées RSPO, est en passe de faire entrer le Gabon dans le top 10 des principaux producteurs de cette matière première. Malgré la chute des cours, elle entend donc manifester sa résilience, en multipliant ses investissements.

Laissez votre commentaire