jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: «Okocha» Ndemezo'Obiang veut-il prendre la place de Dodo Bounguendza ?

Gabon: «Okocha» Ndemezo’Obiang veut-il prendre la place de Dodo Bounguendza ?

Ecouter cet article

« Je veux être calife à la place du calife ». Ce titre du treizième album de la série de bandes dessinées Iznogoud, pourrait bien coller à l’actualité politique au sein du Parti démocratique gabonais (PDG). Et pour cause, depuis l’annonce de son retour « triomphal » au sein de cette formation politique René Ndemezo’Obiang cristallise le débat sur le deal qu’il aurait passé avec le « distingué camarade président » Ali Bongo Ondimba, certaines « mauvaises langues » penchant pour sa propulsion à la tête du secrétariat général à la place du très sémillant Eric Dodo Bounguendza.

Cette analyse aurait de quoi faire frémir le docteur d’État en Philosophie et Lettres, option Linguistique africaine, que ses militants appelle affectueusement le « camarade secrétaire général ». Il faut dire que l’annonce le 03 avril dernier du premier secrétaire de Démocratie nouvelle aura été une brèche ouverte à toutes sortes de spéculations, surtout que ce retour devait être acté par une fusion-absorption entre les deux formations politiques. 

En effet, depuis cette sortie le siège de Louis grouille de théories sur les intentions de « l’homme de Bifolossi », qui s’est érigé depuis lors en interlocuteur privilégié du président de la République qui l’avait reçu le 24 mars dernier. De quoi laisser certains observateurs de la vie politique nationale pensée à la volonté de René Ndemezo’Obiang d’obtenir un poste très important au sein de l’appareil décisionnel du PDG. 

A noter que les pronostics vont bon train, allant d’une nomination en qualité de membre du bureau politique à celui même de secrétaire général du parti en remplacement d’Eric Dodo Bounguendza. Il faut dire que cette dernière éventualité ne déplairait pas à celui qui est présenté par le porte parole de DN Jonathan Ndoutoume Ngome comme « celui en qui le président de la République a le plus de confiance ». De quoi donner des sueurs froides au « camarade secrétaire général ». 

Il faut dire que ce dernier n’avait pas montré beaucoup d’entrain à l’annonce du retour « d’Okocha  » dans les rangs du « parti de masse ».  « le Parti Démocratique Gabonais, véritable instrument de l’unité nationale, a pris acte, tout unanimement, de la déclaration relative au retour au PDG du Camarade René Ndemezo’Obiang et de la fusion-absorption de Démocratie Nouvelle par le PDG, à dater du 03 avril 2021 », avait-il indiqué. 
Toutefois, au-delà de ce développement, la question qui reste entière est sans conteste celle de savoir quels sont les termes du deal scellé le  24 mars 2021 entre René Ndemezo’Obiang et Ali Bongo Ondimba. Wait & see.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme