Gabon Oil Company réalise un résultat net de 18 milliards en 2018

L'Administrateur directeur général de Gabon Oil Company Patrichi Tanasa © GMT

Ce vendredi 19 avril s’est tenu à son son siège, le Conseil d’administration de la Société nationale des hydrocarbures du Gabon (SNHG). Il était question lors de ces assises, de faire le point des activités de l’entreprise durant l’année écoulée mais aussi d’évoquer les perspectives pour permettre à l’entreprise d’occuper une place de choix dans le développement du pays.  

GABON LIBREVILLE

Grâce à un relèvement progressif des cours du pétrole durant l’année 2018, Gabon Oil company (GOC) a connu un exercice pour le moins satisfaisant. Avec la nomination en mai 2018 de Patrichi Tanasa au poste d’administrateur directeur général, l’entreprise s’est donc employée à mettre en place une stratégie à court et moyen termes en vue de retrouver l’équilibre financier et de poursuivre le développement de ses activités.

L’année écoulée a été consacrée à la mise en œuvre de la décision de l’Etat de transférer à la SNHG la gestion effective de ses participations dans les actifs pétroliers et le capital social des sociétés pétrolières. Dans le même temps, elle a poursuivi ses activités en qualité d’opérateur sur le champ Mboumba et les négociations en vue de la cession des parts détenues et de l’operating du champ Remboué, avec une option de retour à hauteur de 10%.

Cette rencontre de travail a également permis aux administrateurs d’aborder les litiges en cours. Ainsi, l’entreprise a réglé ses différends avec « l’Administration des Impôts et des Douanes à travers des transactions qui lui ont permis de s’acquitter de ses différentes obligations fiscales et douanières ».

Du point de vue financier, les administrateurs se sont félicités de l’excellent résultat obtenu au cours de l’année 2018. Soit un résultat net qui s’établit à 18 milliards 452 millions de Fcfa, contre -6 milliards 112 millions de Fcfa en 2017. Cette hausse s’explique par la contribution significative des actifs non opérés acquis au cours de l’année, la hausse des prix du pétrole et le programme de restructuration mis en œuvre par la société.

En termes de perspectives, les administrateurs se sont donné comme ambition de rendre effectif le transfert à la SNHG des participations de l’Etat dans les gisements pétroliers et dans le capital social des sociétés pétrolières, qui à terme doit permettre à GOC de se positionner comme un acteur clé du secteur des hydrocarbures au Gabon.

Laissez votre commentaire