dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Ntoutoume Ayi demande à la Cour des comptes un audit de...

Gabon: Ntoutoume Ayi demande à la Cour des comptes un audit de la gestion financière d’Akanda

C’est par le biais d’un courrier daté du 3 août 2020, parvenu à la rédaction de Gabon Media Time, adressé au premier président de la Cour des comptes, que Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole des 11 conseillers municipaux de l’opposition issus de la coalition Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM)/ Union nationale (UN) à la mairie de la commune d’Akanda, a saisi Gilbert Ngoulakia pour solliciter la réalisation d’un audit de la gestion financière de la commune. Les requérants fondent notamment leurs prétentions sur une indemnité de « domesticité, eau, électricité et téléphone » versée indûment à tous les maires d’arrondissement et les maires adjoints.  

C’est en se fondant sur l’article 351 de la loi n° 1/2014 du 15 juin 2015 relative à la Décentralisation qui dispose que « le contrôle juridictionnel est assuré par le juge des comptes conformément aux textes en vigueur », que les onzes conseillers de l’opposition (RHM-UN) au conseil municipal d’Akanda représentés par Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ont demandé à ce qu’un audit financier soit réalisé par la Cour des comptes, à la mairie de la commune d’Akanda sur qui pèsent des sulpiciens de « détournements de deniers publics », a-t-on pu lire. 

Il ressort du courrier adressé au premier président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia que le paiement de cette indemnité pour le compte de l’exercice 2019 représentait sensiblement la somme de « 86 685 000 Fcfa (Quatre-vingt-six millions six cent quatre-vingt-cinq mille) inscrite  pour la somme de Fcfa 94.560.000 (quatre-vingt-quatorze millions cinq cent soixante mille) ». Une information d’ailleurs confirmée par le 2ème maire adjoint de la commune d’Akanda lors du conseil municipal du 05 juin 2020. 

Ces conseillers municipaux de l’opposition issus de la coalition RHM/UN à la commune d’Akanda par cette action, demandent à ce qu’il soit mis un terme au paiement indu de cette indemnité aux adjoints au maire central, aux maires d’arrondissements et leurs adjoints comme convenus au terme du dernier conseil municipal. 

Constatant la poursuite du versement de ladite indemnité nonobstant le fait qu’il avait été demandé « qu’il soit mis un terme à cette pratique contraire à la réglementation et qui coûte plus de 70 millions de Fcfa à la commune »,  par les onze conseillers de l’opposition, ces derniers se sont résolus à saisir la Cour des comptes pour qu’elle « procède à l’audit de la gestion financière de la commune d’Akanda et plus spécifiquement à l’audit de la paye »

A cette première exigence vient se greffer, le « remboursement des montants versés à ce titre pour les mois de juin et juillet 2020 ». Ladite indemnité versée mensuellement était affectée aux frais de « domesticité, eau, électricité et téléphone versée aux maires adjoints de la commune, aux maires d’arrondissement ainsi qu’à leurs adjoints », ont-ils expliqué. 

Dans la foulée, le porte-parole, des onze conseillers municipaux de l’opposition issus de la coalition Rassemblement pour la patrie et modernité / Union nationale à la mairie de la commune d’Akanda au nom de ces derniers, a par mesure conservatoire demandé à la Cour des compte l’arrêt du « paiement mensuel de l’indemnité “ Domesticité, eau, électricité et téléphone “ versée aux Maires adjoints de la Commune, aux Maires d’arrondissement ainsi qu’à leurs adjoints ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt