mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: nouvelle excursion d'éléphants dans des plantations à Ovan

Gabon: nouvelle excursion d’éléphants dans des plantations à Ovan

Ecouter cet article

Il semblerait que le conflit Homme-faune ne soit pas prêt à connaître son épilogue. En effet, les populations du village Mintoum, situé à une quinzaine de kilomètres d’Ovan dans l’Ogooué Ivindo, ont été victimes de la destruction de leurs plantations par les éléphants dans la nuit de mardi 22 à mercredi 23 juin 2021 selon l’Agence gabonaise de presse (AGP).

Les faits se seraient déroulés dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 juin dernier. Selon le récit de l’AGP un troupeau d’éléphants se serait introduit dans les plantations se trouvant non loin du village Mintoum et aurait tout saccagé au grand dam des populations environnantes. « Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, un troupeau d’éléphants a détruit d’une part les plantations faites non loin du village, et a dévasté d’autre part les cultures se trouvant derrière les maisons, à savoir la banane plantain et douce » a rapporté une source à l’AGP.

C’est le mercredi 23 juin dernier au réveil que les chefs de village et de regroupement ont été informés par les populations ayant constaté les dégâts. Ces derniers ont aussitôt entrepris de faire une descente sur les lieux pour constater l’ampleur des dégâts, et prendre des images qu’ils ont présentées aux autorités administratives locales, en tête desquelles, le préfet du département, Michel Moukeke.

Face à cette situation, les habitants du village Mintoum,  ont entamé la procédure normale afin d’obtenir un dédommagement, auquel cas, elles ont menacé de se faire justice elles-mêmes. « Si nos revendications ne sont pas prises en compte, on se réserve le droit de prendre des dispositions pour protéger nous-mêmes nos biens »,  a déclaré un des habitants à l’AGP. 

La dévastation des plantations du département de la M’voung intervient quelques semaines après les troubles enregistrés à Mékambo dans le département de la Zadié, en mai dernier. Des incidents qui rentrent toujours dans le cadre du conflit Homme-faune sur lequel le gouvernement tarde à autoriser des battues.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale.Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales