Gabon : Noureddin Bongo traîne des organisations de la société civile en justice pour dénonciation calomnieuse

Gabon Gabonmediatime Noureddin Bongo Gabon
Le Coordinateur des Affaires présidentielles Noureddin Bongo Valentin © D.R.

Faisant l’objet de trois plaintes introduites par quatre organisations de la société civile pour des faits de détournement de fonds publics et corruption, le coordinateur des Affaires présidentielles Noureddin Bongo Valentin, a par l’entremise de son avocat Claude Dumont Beghi, réagi ce mardi 14 janvier 2020. Si ce dernier a jugé ces accusations « d’allégations tendancieuses », le fils du chef de l’Etat a annoncé le dépôt d’une plainte contre lesdites organisations de la société civile. 


Moins de 48 heures après l’annonce d’une plainte introduite à son encontre par les présidents de quatre organisations de la société civile, parmi lesquelles le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (ROLBG) devant la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) Noureddin Bongo Valentin est sorti de son mutisme ce 14 janvier par l’entremise de son avocat. En effet, l’actuel coordinateur des Affaires présidentielles est accusé par ces organisations « des faits de corruption active et passive, corruption d’agents publics étrangers, de blanchiment des capitaux de criminalité financière en bande organisée ou encore d’association de malfaiteurs ».

Réagissant aux accusations faites contre son client, Maître Claude Dumont Beghi par ailleurs avocat du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, a balayé d’un revers de la main celles-ci. « Il apparaît que les allégations tendancieuses évoquées dans les trois plaintes (…) ne reposent sur aucune base factuelle sérieuse et sur aucun fondement juridique conforme », a-t-elle indiqué. 

Dans la même lancée, l’avocate a relevé que « les propos ainsi diffusés, revêtent un caractère vexatoire et infamant s’inscrivant dans une volonté de manipulation médiatique ». Face à cette situation, Noureddin Bongo Valentin souhaitant faire contre feu à ces plaintes a annoncé à son tour « le dépôt d’une plainte pour dénonciation calomnieuse auprès des autorités judiciaires compétentes ». 

Laissez votre commentaire