Gabon: «normalement c’est à Lucie Milebou de  succéder à Ali Bongo», dixit Jean Eyeghe Ndong

C’est dans une déclaration faite ce vendredi 23 novembre 2018, au carrefour Rio dans le 2ème arrondissement de Libreville, que le sénateur de cette circonscription Jean Eyeghe Ndong a rappelé qu’il revenait  à la présidente du Sénat Lucie Milebou Mboussou, de succéder à Ali Bongo conformément aux exigences prévues par la Constitution en son article 13 en cas de vacance de pouvoir. Cette sortie intervient au moment où l’incertitude demeure au sujet de l’état de santé du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba hospitalisé en Arabie saoudite depuis maintenant un mois.

Lors de ce rassemblement l’ancien premier ministre d’Omar Bongo  dans son franc parler n’a pas manqué de rappeler aux personnes ayant effectué le déplacement de Rio ce jour, malgré le refus du ministère de l’Intérieur d’autoriser cette manifestation, l’inquiétude qui règne depuis bientôt un mois suite à l’hospitalisation au King Faisal Hospital de Riyad d’Ali Bongo.

Il a indiqué pour l’occasion que l’absence d’Ali Bongo au sommet de l’Etat, la crise économique et la manipulation de la Constitution sont les problèmes qui devraient préoccuper chaque citoyen gabonais. Sur la question du vide observé à la tête du pays, il s’est montré catégorique estimant que la loi fondamentale devrait être respectée. « Notre constitution prévoit en son article 13 que lorsque le président est empêché pour quelque cause que ce soit, il est remplacé par le président du Sénat. Aujourd’hui c’est Lucie Milebou Mboussou. Donc logiquement, normalement et constitutionnellement c’est à Lucie Milebou de succéder à Ali Bongo », a martelé le vénérable sénateur.

Par ailleurs, au terme de son allocution, Jean Eyeghe Ndong a invité les Gabonaises et les Gabonais à son quartier général de Nkembo ce samedi 24 novembre 2018 où il fera une importante déclaration sur la situation actuelle du Gabon.

Laissez votre commentaire