samedi,28 novembre 2020
Accueil Actualités Culture Gabon: Norbert Epandja appelle à la rétrocession du BUGADA et de l’ANPAC...

Gabon: Norbert Epandja appelle à la rétrocession du BUGADA et de l’ANPAC aux artistes

A l’instar de plusieurs acteurs culturels ayant réagi sur la situation de l’artiste gabonais en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, Norbert Epandja, artiste auteur-compositeur-interprète et ancien agent de l’ANPAC s’est lui aussi exprimé. Dans une lettre ouverte publiée son compte Facebook officiel, l’auteur du livre « Mon combat pour les droits d’auteur au Gabon » a à nouveau agité ses mots pour demander au gouvernement de rétrocéder le Bureau gabonais des droits d’auteurs (Bugada) et l’Agence nationale de promotion artistique et culturelle (ANPAC) à la communauté artistique gabonaise. Ci-dessous la publication in extenso de ladite lettre ouverte. 

« LETTRE OUVERTE A MESSIEURS : 

  • Le Président de la République, Chef de l’Etat;
  • Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement:
  • Le Ministre de la Culture et des Arts

Libreville

Objet : Demande de rétrocession du BUGADA et de l’ANPAC aux artistes

Messieurs,

Comme tous les autres acteurs culturels de notre pays, j’ai appris avec étonnement que le gouvernement a édicté une loi visant la suppression de plusieurs services de l’État dont l’Agence Nationale de Promotion Artistique et Culturelle (ANPAC).

D’emblée, je vous exhorte avec respect, en mes qualités d’acteur culturel et d’ancien agent de l’ANPAC, à bien vouloir rétrocéder le BUGADA et l’ANPAC aux artistes, lesquels n’ont pas à continuer d’être les victimes expiatoires d’un système politique qui a érigé l’incompétence et la cupidité en mode de gouvernance et en critère de réussite.

Messieurs, le rôle du pouvoir exécutif que vous incarnez est d’œuvrer pour le bien-être du peuple dans sa globalité. Mais force est de constater que la communauté artistique gabonaise est la plus opprimée au monde : non seulement les artistes gabonais n’ont jamais tiré profit des richesses de notre pays, mais aucune des promesses que le Président de la République leur fait n’est tenue.

En effet, 11 ans après son arrivée au pouvoir, Ali BONGO n’a toujours pas construit les musées, les conservatoires, les théâtres et les bibliothèques promis (voir son projet de société, axe n°9, page 13).

Quant aux droits d’auteur, ce sont les artistes gabonais eux-mêmes qui ont réglé ce problème en créant le Bureau Gabonais des Droits d’Auteur (BUGADA) les 25 février et 27 avril 2012 à la faveur d’assemblées générales. Et lorsque le gouvernement a récupéré cette société par décret n°024 du 16 janvier 2013, d’aucuns ont cru qu’il allait en faire une structure digne de ce nom. Malheureusement, le BUGADA est toujours au point mort et il n’est pas exclu qu’il soit le prochain sur la liste des suppressions.

En somme, au Gabon, tout se passe comme si le régime d’Ali BONGO a décidé de faire des artistes les parents pauvres de la République, les martyrs d’une cause qui profitent aux tenants du pouvoir. La preuve, même en cette période de confinement consécutif au Covid-19, Ali BONGO et son gouvernement ont ignoré la communauté artistique dans les mesures prises pour aider les populations à vivre durant cette pandémie, contrairement au artistes d’autres pays tels que le Sénégal, la Côte-D’ivoire et autres qui ont bénéficié du soutien de leur gouvernement.

Je signale, Messieurs, que depuis sa création en 1983, l’ANPAC n’a toujours été dirigée que par des agents publics. Par conséquent, son échec n’est pas à imputer aux artistes mais à la mainmise du gouvernement sur des structures à caractère privé à l’instar du BUGADA qui, en principe, devraient être gérées par des managers privés.

Je vous prie d’agréer, Messieurs, l’assurance de ma parfaite considération. 

Norbert Epandja

Artiste-musicien

Ancien agent de l’ANPAC » 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion