vendredi,30 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Noël Mboumba transféré au tribunal de Libreville

Gabon : Noël Mboumba transféré au tribunal de Libreville

Interpellé le mardi 3 décembre dernier, dans le cadre de l’opération anticorruption Scorpion diligentée par la Direction générale des recherches (DGR) et la Direction générale des contres ingérences et de la sécurité militaire, l’ancien ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines Noël Mboumba sera presenté ce vendredi 13 décembre 2019 au tribunal de Libreville. Une audition devant le juge d’instruction qui intervient près de 10 jours après sa garde à vue.  

L’ancien locataire de l’immeuble du pétrole sera entendu pour des faits de détournement massifs de fonds publics, de blanchiment de capitaux en bande organisée et de concussion. Très proche de l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, Noël Mboumba aurait été cité par les premières personnes interpellées dans le cadre de ce vaste scandal politico-financier, qui depuis le 12 novembre 2019 fait la une de l’actualité.

 

En effet, selon des informations relayées ce vendredi 13 décembre 2019 par L’Union des forts soupçons pesaient sur l’ancien membre du gouvernement et ses collègues, Tony Ondo Mba, Roger Owono Mba et Brice Laccruche Alihanga.  « Aux affaires et à des postes juteux, des soupçons de distraction d’importantes sommes d’argent n’avaient pas tardé à émerger à leur encontre en les incriminant fortement », indique L’Union citant une source proche du parquet de la République. Pis des « connexions » auraient été décelée entre les différents prévenus. 

Selon La Lettre du continent l’implication de l’ancien ministre du Pétrole aurait été corroborée par ses agissements pour le moins maladroits sur la Redevance minière Proportionnelle (RMP). Le mic mac engendré par la note du membre du gouvernement aurait alerté les services spéciaux et suscité des interrogations auprès des éléments de la Direction générale des recherches (DGR) et leurs homologues de la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (B2) en charge de l’enquête.

 

Ainsi, la presentation de Noël Mboumba devant le juge d’instruction pourrait aboutir à son placement en détention préventive et sa mise sous mandat de dépôt en fonction des griefs qui seront retenus contre l’ancien ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion