lundi,3 août 2020
Accueil A La Une Gabon : Noël Mboumba au four et au moulin pour donner un...

Gabon : Noël Mboumba au four et au moulin pour donner un nouveau souffle au secteur pétrolier

La crise pétrolière mondiale consécutive à la chute du prix du baril de pétrole a eu une réelle incidence sur l’économie gabonaise. C’est pour pallier cette situation que le Gabon s’est engagé depuis près d’un an à donner un nouveau souffle au secteur pétrolier non seulement par l’entrée en vigueur du nouveau Code des hydrocarbures mais aussi par le roadshow entamé par le ministre du Pétrole, des Hydrocarbures et du Gaz Noël Mboumba , pour la promotion du bassin sédimentaire du pays sur le plan international qui s’est matérialisé par la mise sur le marché pétrolier de 34 blocs.

Global Media Time Gifpx

Nommé ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures Noël Mboumba  avait pour principales missions d’optimiser les ressources liées à l’or noir, de réduire la facture des carburants des ménages mais surtout de donner un nouveau souffle à la production pétrolière depuis 2014, date de la dernière signature d’un contrat pétrolier. Une mission qui s’accorde inexorablement avec l’ambition du gouvernement de redynamiser ce secteur esseulé par une crise mondiale qui tend désormais à être résorbée.

Le premier dossier était sans conteste l’entrée en vigueur du nouveau Code des hydrocarbures. Promulgué en juillet 2019, il doit permettre de  faciliter la vente de blocs pétrolier dans le cadre d’appels d’offres. L’autre innovation est relative au nombre de matières sur lesquelles il porte. Aujourd’hui ce sont sept matières qui régissent ce nouveau texte contre cinq auparavant. Il prend désormais en compte, la fiscalité sur le gaz naturel, le contenu local et les meilleures pratiques en matière de transparence et de bonne gouvernance. 

Lire aussi : Gabon: le nouveau Code des Hydrocarbures enfin promulgué 

Jugé plus attractif ce code a pour ambition  « d’augmenter les réserves grâce à l’exploitation plus poussée du Gaz et la hausse de la production » comme le soulignait le ministre Noël Mboumba. Un stratégie gagnante puisque depuis quelques semaines ce dernier récolte le fruit de sa diplomatie pétrolière. En effet, le 2 août dernier, le gouvernement signait un accord pour la cession de deux permis pétroliers à la compagnie malaisienne Petronas. Dans le même élan,  Le ministre du Pétrole a procédé à la signature de sept contrats d’exploitation, d’exploration et  partage de production avec les compagnies pétrolières Assala Upstream Gabon, Assala Gabon SA, Perenco Oil & Gas Gabon  et Sinopec Oversas & Limited. 

Lire aussi : Gabon : 7 nouveaux contrats pétroliers signés et 150 milliards d’investissements attendus 

Une belle moisson pour le pays qui n’avait plus obtenu de contrat d’une telle envergure depuis 5 ans. Pour poursuivre dans la même lancé le ministre du Pétrole a également entrepris d’importants déplacements à l’étranger pour promouvoir le bassin sédimentaire gabonais. De sa participation à la 26ème AFRICA OIL WEEK de Cape Town en Afrique du Sud en passant par sa présence au Forum économique Russie Afrique, où il a eu une importante séance de travail avec Alexander Y. Belov directeur général de JSC Zarubezhneft et Oleg Vakhovsky directeur général Adjoint de Gazprom, Noël Mboumba s’est érigé en véritable VRP du potentiel pétrolier gabonais à l’international. 

Lire aussi : Gabon : Noël Mboumba présent à l’Africa Oil Week de Cape Town 

Un activisme payant qui a été matérialisé par l’attribution du portefeuille des Mines à l’ancien directeur général de la Société gabonaise de raffinage (Sogara) dont l’efficacité est sans aucun doute reconnu par les plus hautes autorités en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt