Gabon: Nkoghe Bekale se débarrasse de 16 de ses ministres

Gabon Gabonmediatime Gabon Ministre
Les 16 ministres virés du gouvernement © Montage GMT.

Le remaniement ministériel du dimanche 10 juin 2019 n’a pas fait que des heureux. Dans le cadre de la mise en exécution des recommandations du chef de l’Etat du 8 juin dernier de réduire l’équipe gouvernementale, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale s’est séparé de 16 de ses collaborateurs. Parmi les débarqués on peut citer Régis Immongault Tatangani, Pascal Houagni Ambourouet, Abdu Razzaq Guy Kambogo, et la suppression du ministère de la Famille et de la Décennie de la Femme et de l’Égalité des chances, ainsi que de quatre fonctions ministérielles.



Après le discours du chef de l’Etat le 8 juin dernier, Julien Nkoghe Bekale a fait le ménage dans son équipe gouvernementale. En effet, ce dimanche 10 juin 2019, seize membres ont été débarqués du gouvernement. Certains parmi ceux ont joué un rôle important pendant la période de convalescence d’Ali Bongo Ondimba, à l’instar d’Abdu Razzaq Guy Kambogo, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration régionale, de la Francophonie, et des Gabonais de l’étranger, qui était ambassadeur du Gabon au Maroc avant sa nomination.

En revanche, Régis Immongault Tatagani, ministre d’Etat ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement, assurait pendant cette même période le poste de ministre des Affaires étrangères et est un soutien inconditionnel du chef de l’Etat. A côté de ces deux ministres, l’éviction de Pascal Houangni Ambouroue, ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, et Guy-Maixent Mamiaka, ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Poste, laisse songeur, surtout lorsque l’on sait que le premier est à l’origine de la réforme du Code minier gabonais adapté aux conditions actuelles du secteur.

Sur la liste des ministres sortants, il faut ajouter David Mbadinga, ministre du Commerce, Prisca Koho épouse Nlend, ministre de la Pêche et de la Mer, Carmen Ndaot, ministre de l’Industrie et de l’Entrepreneuriat national, Gisèle Akoghet épouse Ntoutoume, ministre délégué auprès du ministre d’Etat à l’Éducation nationale, Patricia Taye, ministre délégué auprès du Ministre d’Etat à l’Intérieur, Hilaire Machima, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, Alexis Boutamba Mbina, ministre chargé du Suivi des Réformes économiques et de la Planification et du Développement. 

Par ailleurs, sur les 16 membres du gouvernement sortants, un ministère a été supprimé, notamment le ministère de la Famille et de la Décennie de la Femme et de l’Égalité des chances d’Estelle Ondo. Un autre a été rattaché au Transport, c’est le ministère du Tourisme qui était dirigé par la dynamique Marie Rosine Itsana.  Quand aux trois autres fonctions ministérielles qui bouclent la boucle, elles ont été simplement été supprimées. Il s’agit de celles du ministre délégué auprès du Ministre d’Etat à l’Emploi, Olivia Hagar Nguéma Ondo, du ministre délégué auprès du ministre d’Etat, à la Santé, Jonathan Ndoutoume Ngome, et enfin du ministre délégué auprès du Ministre d’Etat, à l’Habitat, Jean-Marie Obame Ondo.

Laissez votre commentaire