Gabon : Nkoghe Bekale reconnaît subtilement l’incompétence de Max Limoukou et ses agents

Gabon Gabonmediatime Juline Nkoghe Bekale
Juline Nkoghe Bekale Premier ministre, chef du gouvernement © D.R.

Lancé le mardi 29 octobre 2019, la Task force relative à l’amélioration des performances et de la gouvernance du système de santé et de protection sociale a finalement accouché  d’une souris. C’est le sentiment qui ressort de la cérémonie de clôture où le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale s’est insurgé contre les conclusions de ces assises organisées au frais du contribuable et qui visiblement n’ont abouti à aucune résolution susceptible d’améliorer le système sanitaire du pays.  


Initiée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, la rencontre avait pour objectif de discuter de la gouvernance des Centres hospitaliers universitaires (CHU), de l’accès et de l’offre de soins de qualité, du financement des CHU et du renforcement du dispositif de protection sociale. Des travaux qui selon le chef du gouvernement n’auraient pas abouti aux résultats escomptés et qui démontreraient le peu de sérieux des professionnels de la santé.  

En présence du ministre de la Santé, Max Limoukou, du ministre de l’Économie, des Finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba et du ministre délégué auprès du ministre de l’Économie en charge du Budget, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, Julien Nkoghe Bekale a marqué son insatisfaction sur le rapport final de ces travaux, qui selon lui, n’a pas proposé des solutions adéquates aux problèmes du système sanitaire.  

Pour le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale , la problématique du secteur santé n’a pas été correctement traitée. « Le Président de la République veut de bonnes solutions, mais vous ne voulez pas crever l’abcès. Vous n’avez pas voulu faire le travail qu’on vous a demandé de faire. Vous avez philosophé, épilogué des théories jusqu’à sortir 192 milliards de demandes sous la protection sociale », a-t-il lancé visiblement remonté.

Laissez votre commentaire