Gabon: Nkoghe Bekale rassure les diplomates sur la stabilité politique et sécuritaire du pays  

Julien Nkoghe Bekale © D.R

Dans le cadre de ses missions régaliennes, le premier ministre Julien Nkoghe Bekale à echangé ce mardi 5 février avec plusieurs ambassadeurs en poste au Gabon. Des rencontres qui ont non seulement tourné autour de la coopération bilatérale mais qui ont également permis au chef du gouvernement gabonais de rassurer les diplomates sur la stabilité sociopolitique du pays.

Ce 5 février a été une journée particulièrement pleine au plan diplomatique pour le premier ministre gabonais. Ainsi il a échangé tour à tour avec quatre chefs de missions diplomatiques accrédités au Gabon. Avec ses hôtes, le chef du gouvernement a fait le point de la coopération entre le Gabon et leurs pays respectifs.

En première heure,  il a reçu à son cabinet l’Ambassadeur de France, Philippe Autié, qui au nom de l’excellence des relations bilatérales entre les deux pays, est venu passer en revue différents secteurs de la coopération notamment l’éducation et la culture. Occasion pour les deux hommes une fois de plus, de magnifier la relation entre ces deux pays qui partagent une histoire commune.

Puis le tour est revenu l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Populaire de Chine Hu Changchun qui était porteur d’un message de félicitations du Premier Ministre Chinois Li Keqiang à son homologue Gabonais. Il a également saisi cette opportunité pour présenter ses voeux de nouvel an, puisque la date du jour coïncide avec celle du nouvel an Chinois.

Dans la suite de ces audiences, Julien Nkoghe Bekale a également reçu tour à tour l’Ambassadeur du Royaume du Maroc Abdallah Sbihi avec qui la discussion a tourné autour du domaine de la formation. Et enfin, le premier ministre a reçu l’Ambassadeur de la Turquie Fevzi Suphan Erkula. Durant l’ensemble de ces échanges, le Chef du Gouvernement a tenu à rassurer les diplomates sur la stabilité politique et sécuritaire ainsi que sur le fonctionnement régulier des institutions de la République.

Laissez votre commentaire