Gabon: Nicole Assélé remplace son père à la présidence du CLR

C’est à l’issue du premier congrès extraordinaire du Centre des libéraux réformateurs (CLR) qui s’est déroulé le 14 septembre 2019 que le président fondateur de cette formation politique de la majorité Jean Boniface Assélé a décidé de passer la main à la tête dudit parti. Ainsi, en lieu et place de ce dernier, c’est Nicole Assélé, ancien directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui a été élue déléguée générale du parti. 

Nicole Assélé a officiellement succédé ce samedi 14  à Jean Boniface Assélé à la tête du CLR qu’il dirigeait et incarnait depuis 1994, date de création du parti et quelques années seulement après le retour du multipartisme. Ce passage de témoin est intervenu lors du premier congrès extraordinaire du parti, tenu en marge des festivités du 25e anniversaire du CLR.  

Placé sous le thème « le centrisme pour réformer et changer dans la continuité »,  ce congrès avait un seul point à l’ordre du jour : la modification de certaines dispositions des statuts et du règlement intérieur du parti. Lors de son discours de circonstance le patriarche de la famille Assélé a expliqué la nécessité de cette revitalisation de la direction du parti qui selon lui n’est pas « une rupture brutale, mais d’un changement harmonieux tout en préservant les acquis ». 

Lors de sa première prise de parole, le délégué général du CLR Nicole Assélé a tenu à rendre un hommage à son prédécesseur de père saluant le combat mené par ce dernier. Elle a par ailleurs martelé son engagement à oeuvrer pour le développement du pays et le bien être des Gabonais. 

Laissez votre commentaire