mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: ne supportant pas la rupture avec sa copine, il se suicide...

Gabon: ne supportant pas la rupture avec sa copine, il se suicide à Oyem

Un ressortissant camerounais résidant à Oyem, dans le célèbre quartier d’Akouakam dans le 1er arrondissement de la commune se serait donné la mort par pendaison après que celle avec qui il entretenait une relation amoureuse eut pris la décision de mettre un terme à leur idylle. C’est du moins ce que nous rapportent nos confrères de Radio Gabon dans la matinale de jeudi 2 juillet 2019. 

« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point » est un aphorisme philosophique du grand penseur Blaise Pascal. A Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, cet adage collerait parfaitement au drame qui s’est produit dans le quartier populaire d’Akouakam.  

Selon le récit de nos confrères de Radio Gabon, un musulman de nationalité camerounaise répondant au nom d’Urbain Minè se serait suicidé au motif que sa petite amie a pris la décision de le quitter. Un habitant d’Oyem au micro de Radio Gabon, explique. « C’est un sujet camerounais qui est venu trouver sa petite copine pour s’amuser, celle-ci compte tenu des litiges antérieurs entre les deux, aurait refoulé le regretté Urbain en lui demandant de ne plus remettre les pieds chez elle » indique d’abord le riverain avant d’ajouter « C’est ainsi que le gars avec son coeur tellement décroissant a jugé utile de s’homicider volontairement en se suicidant ». 

Informé de la situation Rodrigue Mfoumou Ondo, procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem, les services d’investigation judiciaires  et un médecin légiste se sont rendus sur les lieux aux fins de constater les faits. « Effectivement, il s’est pendu. il y avait des traces au niveau du coup qui faisaient ressortir la corde. Sa petite amie auditionnée sur place a révélé qu’il prémeditait  déjà de se suicider car leur relation n’était plus bonne. Elle a essayé de l’en dissuader mais il ne supportait pas la séparation. Il disait qu’il préférait mourir que de se séparer » a expliqué le procureur de la République. Une enquête aurait été ouverte.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt