mardi,20 avril 2021
AccueilA La UneGabon: Ndemezo’Obiang plaide pour une réconciliation des «fils spirituels d’Omar Bongo»

Gabon: Ndemezo’Obiang plaide pour une réconciliation des «fils spirituels d’Omar Bongo»

Le mercredi 24 mars dernier, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a reçu en audience le président du Conseil économique social et environnemental (CESE) René Ndemezo’Obiang, par ailleurs premier secrétaire de Démocratie nouvelle. Une rencontre qui a permis à ce dernier de plaider pour l’unité des « fils spirituels » de feu le président Omar Bongo Ondimba. 

Si depuis le décès de l’ancien chef de l’Etat les relations entre certains de ses collaborateurs s’est considérablement dégradé, certains ayant décidé de quitter le Parti démocratique gabonais (PDG) avec armes et bagages, René Ndemezo’Obiang semble avoir décidé de prendre son bâton de pèlerin pour réconcilier l’ensemble des fils spirituels d’OBO. C’est du moins le sujet abordé avec le président de la République. 

Ainsi, au terme de cette audience accordée par Ali Bongo Ondimba, le premier secrétaire de DN a souligné qu’il était nécessaire de faire « en sorte que tous les fils spirituels de notre regretté père, le président Omar Bongo Ondimba, puissent se retrouver ». « Renforcer cette grande famille naturelle et faire en sorte qu’au-delà des malentendus, des frustrations qu’il y a pu avoir ici ou là, que toute cette grande famille de l’illustre disparu puisse se retrouver, de sorte à renforcer son unité », a indiqué René Ndemezo’Obiang. 

Un appel adressé sans aucun doute aux anciens collaborateurs d’Omar Bongo Ondimba tel que Jean François Ntoutoume Emane, Zacharie Myboto, Jean Ping, Guy Nzouba Ndama, Alexandre Barro Chambrier, Jean Eyeghe Ndong, Paulette Missambo, Louis Gaston Mayila Richard Auguste Onouviet, Casimir Oye Mba et autres. Il est question pour le leader de Démocratie nouvelle de réconcilier ses personnalités au moment où le pays est traversé par une crise multiforme. 

Il faut souligner que le plaidoyer de René Ndemezo’Obiang fait également écho à l’appel à la paix des braves soutenu par une soixantaine de partis politiques de la majorité et de l’opposition membre du Conseil national de la démocratie (CND).

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion