Gabon: le navire pétrolier disparu retrouvé

Le Pantelena © D.R

Le navire Pantelena battant pavillon panaméen, disparu dans les eaux gabonaises, le 14 août 2018, a été retrouvé le jeudi 23 août dernier. C’est au large des côtes congolaises que l’équipage aurait accosté avant de se remettre en route vers le port de Lomé au Togo. La piraterie maritime qui sévit dans le golfe de Guinée ne serait donc pas la cause de la disparition supposée de l’embarcation.

Le pétrolier grec, disparu des écrans depuis le 14 août dernier, n’a pas été victime de piraterie maritime. En effet, ce dernier a été localisé 9 jours plus tard près des côtes congolaises, desquelles le Pantelena aurait levé l’ancre en direction de Lomé.

Lire aussi >> Disparition mystérieuse d’un navire pétrolier au large des côtes gabonaises 

C’est donc le Centre régional pour la sécurité maritime en Afrique centrale (CRESMAC), basé à Pointe-Noire en République du Congo et contrôlant le Golfe de Guinée, qui a relayé l’information selon laquelle, le tanker  aurait été localisé dans les eaux territoriales du Congo, le 23 août. Depuis, le ministère géorgien des affaires étrangères rassure dans un communiqué de presse que l’équipage se porte bien, ajoutant au passage que le navire, «se dirige vers le port de Lomé au Togo», a rapporté le quotidien français Le Figaro.

Une information contestée par Africanews, qui a déclaré que le Pantelena a été conduit au port gabonais. Où la Société gabonaise d’entreposage de produits pétroliers (SGEPP) l’attend toujours pour une importante livraison.

Pour l’heure, si les causes de cette mystérieuse disparition des radars ne sont pas mises en lumière, un haut responsable géorgien s’est exprimé sur le sujet. «Ce qui s’est passé avec le Pantelena n’a probablement rien à voir avec la piraterie», invitant ainsi la presse à oublier ce malheureux épisode «le sujet est clos», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire