Gabon: Nanette Longa-Makinda, une femme pour porter la voix du gouvernement

L’annonce le samedi 12 janvier dernier de la composition du nouveau gouvernement conduit par Julien Nkoghe Bekale aura été l’occasion pour l’exécutif non seulement de renouveler son personnel politique mais aussi de donner un nouveau souffle à sa communication. La preuve de cette volonté est administrée par la désignation de Nanette Longa-Makinda comme porte-parole du gouvernement.

En plus de ce rôle très délicat assuré jusque là par des hommes, le nouveau visage du gouvernement Nanette Longa-Makinda, devra assurer la charge de ministre de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation professionnelle, de l’Insertion et de la Réinsertion. Toute chose qui s’annonce comme un challenge pour cette parfaite inconnue de l’opinion nationale.

Mais loin de cette idée, elle n’est pas une novice sur le plan politique. En effet, elle est une habituée des arcanes du fonctionnement des institutions, puisqu’elle était jusqu’à récemment sénatrice de la commune de Koulamoutou. Elle était aussi la secrétaire nationale du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dans la province de l’Ogooué-Lolo.

Âgée de 57 ans, elle a étudié à l’Université Bordeaux 3 Michel-de-Montaigne après des études secondaires à l’Institution Immaculée conception de Libreville. Fait marquant, Nanette Longa-Makinda est l’un des rares portes paroles du gouvernement non rattaché au ministère de la Communication. Dans cette fonction, elle succède à Guy-Bertrand Mapangou qui, pourrait-on penser, n’aura manifestement pas donné entière satisfaction, laissant un souvenir plus que mitigé.

Laissez votre commentaire