jeudi,9 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Mvou-Ossialas appelle Ali Bongo à prendre en compte les commerçants débrouillards

Gabon: Mvou-Ossialas appelle Ali Bongo à prendre en compte les commerçants débrouillards

Ecouter cet article

C’est par le moyen d’un audio devenu viral sur la toile que Wilfried Erisco Mvou Ossialas a interpellé le président de la République Ali Bongo Ondimba sur la nécessité de ne pas oublier les commerçants débrouillards dans la définition du statut « Gabonais économiquement faible ». En effet, le leader syndical a exhorté le numéro 1 gabonais à prendre en compte les Gabonais qui se débrouillent. 

Lors de son adresse à la nation en date du vendredi 3 avril 2020, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a annoncé un chapelet de mesures dites d’accompagnement au confinement partiel institué depuis plus de deux semaines pour cause de Coronavirus. Au nombre desquelles la création d’un fonds de 4 milliards  de FCFA consacrés par mois aux règlements des factures de l’électricité, d’eau ainsi que pour soutenir les pertes des propriétaires de locaux à usage d’habitation. 

Si la catégorie des bénéficiaires notamment les « Gabonais économiquement faibles » est connue, le président et porte parole de la Confédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (COSYREF), Wilfried Erisco Mvou Ossialas a tenu à attirer l’attention du numéro 1 gabonais sur une catégorie d’opérateurs économiques oubliée. « Monsieur le président vous avez parlé des Gabonais économiquement faibles, mais vous n’avez pas parlé des Gabonais qui se débrouillent », a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, le leader syndical s’est fait avocat de ces acteurs du secteur informel qui contribuent tant bien que mal au tissu économique national. « Ces Gabonais qui ouvrent des bars, qui ouvrent des petites activités, et dont toutes ces activités ont été fermées et qui jusqu’aujourd’hui attendent les mesures d’accompagnement », a-t-il précisé. Exprimant son insatisfaction face aux mesures sociales annoncées en grande pompe par le chef de l’exécutif, Wilfried Erisco Mvou Ossialas a déclaré que « les Gabonais n’ont rien compris et les travailleurs n’ont plus ».

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop