Gabon: Mouvement d’humeur des agents publics de l’intérieur du pays

Les agents publics de l’intérieur du pays ont initié un mouvement d’humeur ce mardi 28 août 2018 pour réclamer leurs salaires impayés depuis le mois de juillet. Cette situation déplorable est la conséquence immédiate des mesures d’austérité prises par le gouvernement dont la plus polémique est la mise sous bons de caisse de l’ensemble des agents publics de l’Etat.

Lancée par le ministre de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga, en juillet dernier, la mesure visant la mise sur bons de caisse des agents de l’Etat n’a pas fini de faire couler d’encre. Après les agents publics de Libreville, le tour est revenu ce mardi 28 août à ceux affectés à l’intérieur du pays de protester contre la rétention de leurs  émoluments.

Sur place, on pouvait lire sur les banderoles brandies par ces fonctionnaires « libérez nos deux mois de salaires». Depuis la mise en branle de cette opération les réclamations ne cessent de tomber du côté du ministère de la Fonction publique, qui peine semblet-il à résoudre le problème soulevé par les travailleurs.

«À ce jour nous accumulons deux mois sans salaire malgré les réclamations. Nous sommes à deux mois sans salaire donc juillet et août. Et pourtant nous n’étions pas concernés par la mesure. Pour se faire entendre, nous avons donc décidé de fermer le portail», a confié l’un des agents concernés visiblement en colère.

Laissez votre commentaire