mardi,29 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Moukagni Iwangou et les étudiants main dans la main pour «sauver...

Gabon: Moukagni Iwangou et les étudiants main dans la main pour «sauver l’année académique»

Le ministre de l’Enseignement supérieur s’est entretenu ce jeudi 11 juin 2020 avec l’Union nationale des étudiants du Gabon (Uneg) sur la reprise progressive des cours au sein des universités et des grandes écoles à compter du lundi 15 juin prochain. Occasion pour Jean De Dieu Moukagni Iwangou non seulement de permettre aux représentants des étudiants de s’imprégner du nouveau calendrier académique, qui inclut un nouveau mode d’apprentissage, mais aussi de prendre en compte leurs revendications.  

C’est en présence des membres de son cabinet et du directeur général de l’enseignement supérieur que le ministre de l’Enseignement supérieur a dressé l’état des lieux portant évolution pédagogique des universités et des grandes écoles que compte le Gabon avant la suspension des cours. Aussi, Jean De Dieu Moukagni Iwangou a présenté le nouveau calendrier académique arrêté à l’issue des assises tenues les 27 et 28 mai derniers à l’institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO) entre les acteurs de l’enseignement supérieur.

À ce propos, le membre du gouvernement, a annoncé que la reprise des activités se fera en 3 étapes. À savoir du 15 juin au 9 août pour ce qui est des activités spécifiques, du 14 septembre au 12 décembre pour la reprise totale et à partir du 21 janvier 2021 pour la nouvelle année académique avec notamment l’insertion du E-learning dans le mode d’enseignement au sein des différents établissements supérieurs publics et privés du Gabon. 

En réaction, les représentants de la communauté estudiantine ont fait étalage des maux qui minent la vie estudiantine au Gabon. Plus particulièrement au sein de la première université du pays, l’Université Omar Bongo où l’insécurité est grandissante depuis la destruction du « Bunker », ancien repaire de délinquants. L’Uneg a aussi proposé la mise en place d’infrastructures numériques performantes, le paiement des allocations d’études et la prise en compte des étudiants bloqués à l’intérieur pour cause de confinement partiel du Grand Libreville. 

Par ailleurs, les étudiants ont sollicité l’accompagnement du ministère de tutelle dans la mise en place d’un dispositif sanitaire aux entrées de toutes les universités et grandes écoles. « Monsieur le ministre, on est obligés de faire avec la Covid-19. Donc pour la première phase qui débutera le 15 juin, nous sollicitons une aide matérielle et logistique pour encadrer les étudiants », a déclaré Obame allou pedro secrétaire général de l’Uneg. 

Au terme des échanges, les parties se sont engagées à braver la crise sanitaire liée à la Covid-19. En effet, Jean De Dieu Moukagni Iwangou s’est réjoui d’avoir obtenu le quitus des étudiants pour la relance des activités académiques. « Nous avons ensemble partagé les options qui ont été prises. Les étudiants nous ont globalement signifié leur disposition à reprendre les cours dès lundi prochain », a-t-il indiqué. 

Même son de cloche de la part des étudiants qui se sont dits prêts à relever le défi coûte que coûte. « Nous avons bon espoir et en tout état de cause, nous allons implémenter ce calendrier académique. De toute façon, il faut bien que nous puissions sauver l’éducation », a conclu le secrétaire général de l’Uneg. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt