lundi,24 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: Mouguiama-Daouda offre un mois de congés aux élèves après 3 mois...

Gabon: Mouguiama-Daouda offre un mois de congés aux élèves après 3 mois de grève

Ecouter cet article

Le ministre de l’Education nationale, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda a annoncé par le biais d’un communiqué rendu public, la période des congés de fin de premier trimestre qui court du 13 décembre au 10 janvier 2022. Une durée relativement longue quand on sait que les établissements scolaires ont, pour la majorité, été rythmés par la grève des enseignants qui dure depuis 3 mois sur tout le territoire.

Alors que les cours dans les écoles primaires et secondaires peinent à démarrer depuis le lancement de la grève générale illimitée des enseignants en septembre dernier, le gouvernement semble négliger l’impact de cette levée de boucliers qui aura tout de même contraint 20% des établissements scolaires à fermer les portes. Preuve de la légèreté accordée à cette situation, le ministre de l’Education nationale a décidé d’offrir un mois de pause peu mérité à l’ensemble des apprenants pour la fête de Noël.

Une mesure qui paraît d’emblée illogique et incongrue tant ni la situation du système éducatif encore moins l’opportunité ne se prête à cette initiative gouvernementale. Un risque démesuré que le patron de l’éducation semble supporter. Sinon, comment comprendre que des cours soient arrêtés alors même qu’ils n’avaient pas concrètement débuté, et que la reprise ne se fera que le 10 janvier 2022, soit près d’un mois de vacances? S’agit-il de la période dont a besoin le gouvernement pour mettre en pratique les annonces faites par William Johnson Awandjo conseiller technique, lundi dernier ? Par cette décision, vivement contestée sur la toile, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda voudrait-il gagner du temps pour mettre en place sa trouvaille qui consiste à remplacer les enseignants grévistes par les jeunes diplômés. Et ce, alors même que l’un des points de revendications des grévistes c’est la régularisation des situations administratives et financières de près de 1000 enseignants

Une chose est d’ores et déjà sûre c’est que le gouvernement tend à reconnaître à demi-mot son incapacité à déstabiliser le mouvement syndical formé autour de la coalition Sena-Conasysed. Les apprenants pourraient donc connaître 4 mois de vacances en espérant être en classe les 5 derniers mois.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop