mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: Mouguiama-Daouda menace de mettre les enseignants grévistes sous bons de caisse...

Gabon: Mouguiama-Daouda menace de mettre les enseignants grévistes sous bons de caisse litige

Ecouter cet article

Confronté aux enseignants syndiqués qui ont fait de la liberté syndicale leur arme pour obtenir ce qui leur serait dû, le ministre chargé de l’Éducation nationale a décidé de sortir l’artillerie lourde. En effet, par le biais d’une note de service datée du lundi 8 novembre dernier et adressée aux directeurs d’académies provinciales et zones académiques, le membre du gouvernement a annoncé la mise en bon de caisse litige automatique pour les grévistes dès ce mois.

Engagés dans une grève depuis le début de la reprise des activités académiques pour le compte de l’année académique 2021-2022, les enseignants syndiqués semblent s’être frottés au mauvais client. En effet, loin d’être disposé à dialoguer avec ses partenaires sociaux qui feraient un usage abusif de la liberté, le ministre en charge de l’Education nationale a annoncé via son secrétaire général Théodore Koumba, que les grévistes seront mis en bon de caisse litige automatique pour les grévistes dès ce mois de novembre.

Selon Théodore Koumba, cette mesure vise à responsabiliser les chargés de cours qui « s’arrogent la liberté de perturber, à n’en point finir, le fonctionnement des établissements tout en enfreignant la mission qui est la leur », a-t-il indiqué. De quoi intensifier davantage le bras de fer entre le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda et les syndicats du secteur éducation. Ainsi l’État a donc décidé que seuls les enseignants qui assurent leurs cours seront payés.

Autant dire que le dialogue social prôné par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba ne semble pas faire partie des usages au sein de la maison Éducation. Les deux parties en mauvaise odeur de sainteté campent sur leurs positions. Le ministre refuse de courber l’échine devant les syndicalistes qui réclament la prise en compte de leurs cahiers de charges. Il s’agit entre autres de l’organisation des concours ENI/ENS, mise en place du guichet spécial chargé d’accélérer le traitement des situations administratives des enseignants, arrimage de la pension retraite du Nouveau système de rémunération (NSR).

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop