Gabon: «la moralisation de la vie publique» au coeur du Mulebi de la jeunesse

Gabon Gabonmediatime 13 (8)
Photo de famille lors de la presentation du Mulebi de la jeunesse © D.R.

En prélude à l’organisation du programme national de rencontre, d’échange et de partage dénommé Mulebi de la jeunesse, l’association Alumni Yali-Gabon a organisé une conférence de presse ce mardi 16 juillet à l’American Corner au quartier Glass dans le 4ème arrondissement de Libreville. Occasion pour les responsables de cette association d’édifier l’opinion sur le déroulement de cet événement mais aussi les opportunités offertes à la jeunesse pour faire entendre sa voix au cours de cette grand messe. 



Placé sous le thème « Moralisation de la vie publique », cet événement qui s’inscrit dans le cadre la mise en oeuvre du Plan stratégique 2019-2021 de l’association se veut être une plateforme de rencontres, d’échange et de partage. Lors de cette rencontre avec la presse, les organisateurs ont tenu à décliner les enjeux de l’événement qui se déroulera du 22 au 25 août 2019 à Libreville. 

Lors de son intervention, le président  de l’association Alumni Yali-Gabon Anicet Engo, a décliné l’objectif de la tenue de cette grande rencontre de la jeunesse. « Le Mulebi a pour objectif principal de donner des outils nécessaires à la jeunesse pour qu’elle devienne une jeunesse forte au service de notre pays pour un plus grand impact de nos communautés », a-t-il souligné. 

Le choix de la thématique retenue pour cette 1ère édition cadre d’ailleurs avec la volonté des jeunes leaders ayant bénéficié du programme Young african Leadership initiative de contribuer à la sensibilisation de leurs compatriotes aux questions d’intérêt général mais aussi à la promotion des bonnes pratiques de gestion. 

Ainsi, cet événement qui réunira 100 jeunes aura non seulement un aspect pédagogique avec l’animation par des experts de thématique telles que Ethique et déontologie; deux facteurs efficaces pour une administration publique performante au service du citoyen; le rôle de l’entreprise dans le développement du pays ou encore le rôle de la société civile. Au terme de ces échanges, le résultat attendu par l’association Alumni Yali-Gabon est l’élaboration d’un mémorandum contenant plusieurs recommandations qui sera remis aux autorités. 

En prélude à l’organisation du programme national de rencontre, d’échange et de partage dénommé Mulebi de la jeunesse, l’association Alumni Yali-Gabon a organisé une conférence de presse ce mardi 16 juillet à l’American Corner au quartier Glass dans le 4ème arrondissement de Libreville. Occasion pour les responsables de cette association d’édifier l’opinion sur le déroulement de cet événement mais aussi les opportunités offertes à la jeunesse pour faire entendre sa voix au cours de cette grand messe. 

Placé sous le thème « Moralisation de la vie publique », cet événement qui s’inscrit dans le cadre la mise en oeuvre du Plan stratégique 2019-2021 de l’association se veut être une plateforme de rencontres, d’échange et de partage. Lors de cette rencontre avec la presse, les organisateurs ont tenu à décliner les enjeux de l’événement qui se déroulera du 22 au 25 août 2019 à Libreville. 

Lors de son intervention, le président  de l’association Alumni Yali-Gabon Anicet Engo, a décliné l’objectif de la tenue de cette grande rencontre de la jeunesse. « Le Mulebi a pour objectif principal de donner des outils nécessaires à la jeunesse pour qu’elle devienne une jeunesse forte au service de notre pays pour un plus grand impact de nos communautés », a-t-il souligné. 

Le choix de la thématique retenue pour cette 1ère édition cadre d’ailleurs avec la volonté des jeunes leaders ayant bénéficié du programme Young african Leadership initiative de contribuer à la sensibilisation de leurs compatriotes aux questions d’intérêt général mais aussi à la promotion des bonnes pratiques de gestion. 

Ainsi, cet événement qui réunira 100 jeunes aura  un aspect pédagogique avec l’animation par des experts de thématique telles que Ethique et déontologie; deux facteurs efficaces pour une administration publique performante au service du citoyen; le rôle de l’entreprise dans le développement du pays ou encore le rôle de la société civile. Au terme de ces échanges, le résultat attendu par l’association Alumni Yali-Gabon est l’élaboration d’un mémorandum contenant plusieurs recommandations qui sera remis aux autorités.

Lise Bivigou

Laissez votre commentaire