Gabon: Moover est libre !

Bryan Okoumba Bouka © D.R

Bryan Okoumba Bouka alias “Moover” vient de recouvrer sa liberté après sa rixe avec des agents de forces de l’ordre le mois écoulé au quartier Louis. L’ancien champion de Kick-boxing et de Full contact a été condamné le mardi 14 mai dernier à 3 mois de prison avec sursis par le tribunal de première instance de Libreville.



Le dimanche 28 avril dernier, la direction la sûreté urbaine de Libreville avait procédé à l’arrestation de l’ancien champion de kick-boxing “Moover”. Cela a eu lieu à la suite d’une rixe qui a éclaté dans un des bistrots situés “sous le manguier” où des agents des forces de l’ordre mandatés  par la préfecture de police procédaient à la fermeture dudit bistrot à l’origine des nuisances sonores.

Selon des sources proches de la police, la plainte serait venue des riverains qui ont dénoncé ledit bar. La même source affirme que les bars situés dans cet espace ne respectent aucune norme légale. Ils ne ferment pas tandis que les nouvelles mesures prévoient la fermeture pour 22 heures avec arrêt immédiat de la musique.

Conduit à la direction de la sûreté urbaine sise au Komo, le pugiliste a été présenté devant le procureur de Libreville. Ainsi, après 16 jours de détention préventive à la prison centrale de Gros-bouquet, le mis en cause inculpé pour entrave à l’action judiciaire, a purgé 3 mois de prison durant son jugement le mardi 14 mai écoulé.  Au final, il a été remis en liberté conditionnelle.

Laissez votre commentaire