jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Moody’s passe la note de crédit souveraine à Caa1 avec perspectives...

Gabon: Moody’s passe la note de crédit souveraine à Caa1 avec perspectives «positives»

Dans son rapport daté du 7 juillet dernier, l’agence de notation financière standardisée Moody’s a dressé le bilan de l’impact de la Covid-19 sur l’économie gabonaise. Tenant compte de l’impact de la chute des prix du brut et des « liquidités du gouvernement qui restent limitées », l’agence de notation a profilé la note de crédit souveraine du pays à Caa1 avec néanmoins une perspective « positive ».

A l’instar de sa consoeur Fitch Ratings en avril dernier, l’agence de notation américaine Moody’s vient elle aussi de passer au crible les perspectives à long terme de l’économie gabonaise. Tout comme Fitch qui avait affublé le Gabon d’un CCC en soulignant notamment « des pressions de liquidité dues à la baisse des prix du pétrole » et exacerbées par « la mauvaise gestion des finances publiques et l’accumulation d’arriérés de dette extérieure », Moody’s a également reprofilé la note de crédit souveraine du pays.

En effet, relevant la « dépendance à l’égard du pétrole pour la croissance, les exportations et les recettes publiques » ainsi que « la très faible force institutionnelle », l’agence de notation financière standardisée a attribué un Caa1 à l’économie gabonaise. Une note qui révèle à la fois des « obligations de très mauvaise qualité » et un « risque élevé », bien que les perspectives restent « positives » du fait notamment de la hausse attendue des prix des matières premières sur les marchés internationaux.

Relevant également que « le rétablissement de la santé du bilan du gouvernement du Gabon prendra du temps » et que ces « liquidités restent limitées comme en témoignent les arriérés persistants envers les fournisseurs et les créanciers nationaux », Lucie Villa, vice-présidente de Moody’s, agente principale de crédit et auteur du rapport, a ainsi prévu que «  l’économie gabonaise se contractera de près de 2% en 2020 ». Un fait déjà souligné par la perte de près de 700 milliards de FCFA de recettes budgétaires.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion