mercredi,20 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: montée de tension à l'ANINF

Gabon: montée de tension à l’ANINF

Ecouter cet article

Les agents de l’Agence nationale des infrastructures numériques et de fréquences (ANINF) sont montés au créneau récemment afin de fustiger l’attitude de leur tutelle. Une situation qui serait consécutive à la suppression de la prime dite « compensatrice » et, pour lesquelles les agents envisagent d’entrer en grève dès le 11 octobre prochain si aucune solution n’est trouvée.

Les agents de l’Agence nationale des infrastructures numériques et de Fréquences ont récemment indiqué leur volonté de durcir le ton face à leur tutelle. En effet, fustigeant la suppression sans raison évidente de la prime dite « compensatrice », le collectif des plaignants entend entamer un bras de fer si rien n’est fait pour sa réhabilitation.

Alors qu’elle avait été instaurée il y a de cela quelques années, les agents de l’ANINF ont été plus que surpris de la suppression sans préavis de la prime conduisant à une réduction drastique de leurs salaires. « Tout d’un coup, un bon matin, après dix ans, on dit qu’on va nous supprimer la prime compensatrice sans discuter avec nous au préalable », s’est indigné l’un des agents, rapportent nos confrères de Gabonews.

A cet effet, les agents de l’ANINF se seraient réunis au cours d’une Assemblée générale. Laquelle aurait débouché sur un préavis présenté à la tutelle. Ainsi, si le 11 octobre les agents ne sont toujours pas entrés en possession de la totalité de leur dû, un mouvement de grève illimitée sera entamé. Gageons que des négociations auront lieu avec l’administration de tutelle pour que ce bras de fer connaisse son épilogue.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop