vendredi,27 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Minlama Mintogo appelle au dialogue entre l’Etat et l’Eglise

Gabon: Minlama Mintogo appelle au dialogue entre l’Etat et l’Eglise

C’est par le biais d’une publication sur son compte Facebook que Dieudonné Minlama Mintogo président d’Ensemble pour la République s’est exprimé sur le bras de fer entre l’exécutif et l’église catholique relatif à la réouverture des lieux de culte. Appelant à l’accalmie, l’ancien candidat à l’élection présidentielle a invité l’Etat et le le clergé au dialogue car pour lui, ce combat contre le coronavirus ne se gagnera pas dans la division et la confrontation. 

« Devant la crise qui oppose désormais le Gouvernement aux confessions religieuses, je demande solennellement l’ouverture d’un dialogue entre l’Exécutif et le Prélat », à déclaré l’un des candidats à la présidentielle d’août 2016. Devant la tension palpable entre l’église catholique et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha, Dieudonné Minlama Mintogo conseille le dialogue et appelle au consensus.

Un dialogue nécessaire aux fins de préserver la paix sociale dans notre pays le Gabon. Ce Gabon qui nous est unique et qui nous commande à chaque fois de dépasser nos clivages dans l’intérêt supérieur de la Nation. « Le Gabon est notre bien commun, la plupart d’entre nous n’avons pas de patrie de  rechange ailleurs…Il est important de mettre en avant ce qui nous unit et minimiser ce qui nous divise », a-t-il signifié. 

Privilégier en toute circonstance et en toute configuration, le vivre ensemble, c’est ce qui fonde la pensée et la vision pour le Gabon de Dieudonné Minlama Mintogo, pour qui « il n’est jamais trop tard pour bien faire, il n’est jamais trop tard pour préserver la stabilité, l’unité et la concorde dans une Nation ». C’est pourquoi ce dernier insiste « La guerre contre la pandémie du Covid19 ne se gagnera pas dans la division, la démobilisation, la méfiance, la suspicion et la confrontation », persistet-il. 

Le Gabon a pour l’heure besoin d’un peuple uni pour réduire les effets néfastes causés par la pandémie de la covid-19 et non d’une guerre institutionnelle qui n’aurait pour effet que de raviver davantage les flammes d’une division entre l’Exécutif et ses populations. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion