Gabon: le ministre de l’Education nationale et sa déléguée pris en otage

Michel Menga M'Essone © GMT

Le ministre d’Etat, ministre de l’Éducation nationale chargé de la Formation civique Michel Menga M’Essone et et sa ministre déléguée Gisèle Akoghe Ntoutoume ont été pris en otage par un groupe d’enseignants de 11 heures 30 minutes à 16 heures 45 minutes réclamant leurs salaires ce jeudi 7 mars 2018, au siège dudit ministère, à l’avenue de la Libération dans le 3ème arrondissement de Libreville, rapporte L’Union.



C’est pendant plus de 5 heures que les membres du gouvernement ont été séquestrés par les enseignants sortis de l’École normale supérieure (ENS); de l’École normale supérieure de l’enseignement technique (ENSET), de l’École normale des instituteurs (ENI) et de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), en fonction depuis 4 ans déjà sans salaires.

Sans réponses de la part du gouvernement depuis plusieurs mois, ces pères et mères de famille  ont décidé d’user de la manière forte pour se faire entendre auprès de la tutelle. Michel Menga M’Essone, sa ministre déléguée, Gisèle Akoghe Ntoutoume ainsi que leurs collaborateurs et les syndicalistes ont tous été pris en otage.

Les enseignants grévistes ont usé d’un tapage sans précédent pour manifester leur mécontentement aux membres du gouvernement. C’est après des négociations entamées séance tenante avec les grévistes, que le ministre d’Etat s’est expliqué, en leur donnant des garanties de ce que leur situation est en voie de régularisation.

Laissez votre commentaire