Gabon: le ministère du Budget reconnaît devoir près d’un milliard aux sénateurs

Jean-Fidèle Otandault face aux sénateurs © D.R

Le ministre du Budget et des Comptes Publics, Jean-Fidèle Otandault, a tenu à apporter des précisions suite au boycott de son audition par les sénateurs ce mercredi 07 novembre 2018, pour cause d’arriérés de frais de session. A cet effet, il a reconnu que le gouvernement devait au Sénat la somme de 996 millions 640 mille Fcfa, rapporte le quotidien l’Union dans sa parution de ce jour.

L’audition de Jean-Fidèle Otandault concernant l’examen du projet de loi de règlement 2017 avait été suspendue par les membres de la Commission des Finances, du Budget et des Comptes de la Nation. Ces derniers réclamaient le paiement de leurs arriérés de quatre mois de frais de session.

Le ministre du Budget affirme que le gouvernement a déjà réglé au Sénat les mensualités d’août et de septembre d’un montant de 700 millions de Fcfa chacune et qu’il restait à verser les frais de la deuxième session ordinaire, à savoir 996 millions 640 mille Fcfa. Il n’a toutefois pas précisé si cette somme sera décaissée dans un futur proche.

Les sénateurs, qui devaient également auditonner le ministre sur son exposé de motif relatif au projet de loi de Finances 2019 (PLF), ont reporté la séance de travail, attendant que leur situation soit régularisée.

Laissez votre commentaire