Gabon: «mieux servir les populations», le challenge du nouveau DG de la SEEG

Le nouveau directeur général de la SEEG Bernard Gervais De Souza © GMT

Un peu plus d’un an après avoir rompu la concession avec Veolia, la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) tenait son premier conseil d’administration, ce mardi 2 avril. Si la principale décision qui en ressort reste la nomination d’un nouveau directeur général, ce dernier aura comme priorité la satisfaction client et l’amélioration de la qualité de service aux usagers comme il l’a lui même rappelé.



« Mieux servir les populations », quatre mots qui soulignent le challenge du nouveau Directeur Général de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG). Nommé ce mardi 2 avril en marge du premier conseil d’administration post Veolia, Bernard Gervais De Souza, aura la lourde tâche de redorer le blason d’une entreprise dont la cote de popularité auprès des populations est au plus mal.

En effet, s’il s’est dit « conscient du poids  des responsabilités qui sont les siennes », le successeur de Jean Pierre Lasseni Duboze a indiqué qu’il irait « au bout de la mission qui lui a été confiée ». En bon connaisseur  de la maison pour y avoir travaillé plus d’une trentaine d’années, l’ancien DGA de la Société du Patrimoine (nouvel actionnaire de la SEEG), compte donc s’atteler à mettre en oeuvre un « plan de travail » pour l’amélioration de la qualité de service.

Rendant hommage à son prédécesseur qui avait pris certaines mesures pour améliorer la desserte en eau et en électricité dans la capitale, Bernard Gervais De Souza a souligné son ambition d’endiguer « les délestages », auxquels sont confrontés des milliers d’usagers au quotidien. C’est dire qu’une nouvelle ère commence à la SEEG, marquée par une ambition nouvelle.

Laissez votre commentaire