jeudi,22 avril 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Michel Menga met les élus RHM face à la rigueur de...

Gabon: Michel Menga met les élus RHM face à la rigueur de la loi

C’est dans une interview exclusive à paraître et accordée à Gabon Media Time que le président du Rassemblement héritage et modernité (RHM) est revenu sur le conflit qui prévaut entre son parti et le Rassemblement pour la patrie et la Modernité (RPM) d’Alexandre Barro Chambrier. Une interview pendant laquelle il a rappelé que les élus RHM qui se revendiquent du RPM doivent tirer les conséquences de leur positionnement politique vis-à -vis de la loi. 

Depuis la nomination de Serge Maurice Maurice Mabiala au poste de secrétaire Exécutif du Rassemblement héritage et modernité (RHM) actant de ce fait son départ du  le Rassemblement pour la patrie et la Modernité (RPM,) des bruits de couloir font état de ce que des pressions sont faites pour ques les élus tendances RPM reviennent au RHM au risque de se voir exclus du parti. 

Répondant à cette question à l’occasion d’une interview accordée à Gabon Media Time, Michel Menga, président du Rassemblement héritage et modernité a expliqué que la pression mise aux élus ne vient pas de lui et de sa famille mais de la loi. « Ce n’est pas Menga et le RHM qui mettent la pression aux élus mais c’est loi. Les élus du RHM sont aujourd’hui face à la rigueur de la loi. Ce n’est pas le RHM qui va les exclure mais la loi, car en rejoignant un parti alors qu’ils sont élus en qualité de député RHM, ils se sont mis en porte à faux avec loi », a-t-il expliqué. En parlant de la loi, le président du RHM fait clairement allusion à la loi N°16/2011 du 14 février 2012 portant modification de la loi N°24/96 du 6 juin 1996 relative aux partis politiques. 

Cette même loi sur laquelle se fonde le RPM par la voix de son 3e vice-président l’honorable Edgard Owono Ndong pour revendiquer la légitimité de son parti. « En application des dispositions de l’article 23 de la loi N°16/2011 du 14 février 2012 portant modification de la loi N°24/96 du 6 juin 1996 relative aux partis politiques, les actes de ce Congrès extraordinaire ont été notifiés, pour information, au Ministère de l’Intérieur, qui par récépissé N 0006/MI/SG/CJ du 23 décembre 2020, en a pris note. En conséquence, le RHM n’a plus aucune existence juridique. Il s’est mué en RPM avec ses structures et son patrimoine »,avait-il déclaré.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion