mercredi,20 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: mettre fin aux violences postélectorales, le rêve d'une plateforme de jeunes

Gabon: mettre fin aux violences postélectorales, le rêve d’une plateforme de jeunes

Ecouter cet article

C’est l’ambition affichée par la plateforme d’échange et réflexion citoyenne pour la jeunesse, mise en place le 1er octobre dernier à Libreville . En effet, cette organisation se veut un cadre de concertation et de réflexion afin de mettre un terme aux violences observées dans le pays à chaque scrutin. 

En effet, c’est regroupés autour du président de la Fédération gabonaise des artisans en électricité (Fegaeef), que plusieurs jeunes concitoyens ont tenu à exprimer leur volonté de contribuer au raffermissement de la démocratie au Gabon. Une volonté matérialisée par le lancement le 1er octobre dernier d’une plateforme d’échanges et réflexion et réflexion citoyenne pour la jeunesse. 

Il faut dire qu’à un peu moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle, ces jeunes compatriotes entendent jouer un rôle majeur dans la préservation de la paix. Il s’agit pour eux de limiter les violences postélectorales aux différents scrutins; faire participer les jeunes massivement aux différents scrutins; réaliser une enquête sur les questions liées à la non-participation des jeunes aux élections; organiser des consultations républicaines et civiles afin de recueillir les avis, conseils et suggestions des responsables politiques et acteurs de la société civile dans son ensemble.

« L’élection présidentielle de 2023 se prépare aujourd’hui, en mettant en place des mécanismes politiques et sociaux en faveur de la jeunesse, qui est au cœur de ces échéances à venir. Elle doit prendre une part active et avoir une place de choix dans la formulation de prises de décisions et orientations », a estimé le président de la Fegaeef Samson Kombila Boubala.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop