lundi,26 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : Meridiam construira le barrage hydroélectrique Kinguele-Aval

Gabon : Meridiam construira le barrage hydroélectrique Kinguele-Aval

Ce jeudi 24 octobre le Palais du Bord de mer de Libreville a servi de cadre à la signature d’un contrat de partenariat entre l’Etat gabonais et l’entreprise française indépendante Meridiam portant sur la la construction du barrage hydroélectrique Kinguele-Aval. Un projet qui rentre dans le cadre du développement économique du Gabon tel que souhaité par le président de la République Ali Bongo Ondimba.

C’est présidé par le chef de l’Etat que la cérémonie de signature de ce contrat s’est déroulée en présence du ministre des Mines, de l’Energie et des Ressources hydrauliques Tony Ondo, du président directeur général du groupe Meridiam Thierry Deau et de l’Ambassadeur Haut Représentant de la République Française au Gabon Philippe Autié. Un événement qui marque l’aboutissement d’un projet qui permettra à l’Etat gabonais de poursuivre sa transition énergétique en remplaçant des unités de production au fuel par de l’hydroélectricité pour ainsi faire une économie d’émission de plus de 150.000 tonnes de CO2 par an.

D’une capacité de 35 MW, soit une production annuelle de 200 GWh, le projet de construction du barrage de Kinguéléaval permettra de produire une énergie supplémentaire qui sera injectée sur le réseau interconnecté (RIC) de Libreville et représentera une augmentation de 13% de la production annuelle.

Ainsi, le développement du projet qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé est assuré par la société Asonha Energie, société de droit gabonais détenue à 60% par Meridiam et à 40% par Gabon power company (GPC). Il faut souligner que la construction de ce barrage aura un impact environnemental, économique et social indéniable. Bénéficiant d’un financement à hauteur de 80 milliards de FCFA, ce projet devrait engendrer au moins 800 emplois directs et des milliers d’autres indirects. 

Sur le plan social, le projet intègre aussi une part d’électrification rurale en offrant le raccordement du village d’Andock Foula (situé à 3 km du site et actuellement privé d’électricité) à la centrale. Il est aussi prévu la possibilité d’étendre ce service à d’autres localités dans la région comme celle d’Allen Komo . Le projet mettra aussi à disposition des populations locales un fonds communautaire pour accompagner les populations locales.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion