Gabon: menace de grève illimitée à la SEEG dès le 4 juillet 2019

Sit-in des agents de la SEEG devant leur direction génarale ce jeudi 17 janvier 2019 © D.R

Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont déposé un préavis de grève illimitée auprès de leur direction générale ce vendredi 21 juin 2019. Les agents regroupés au sein du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et l’électricité (SYNTEE+), entre autres, un audit des comptes de la période de réquisition, le paiement de la prime de résultat, la régularisation totale par la CNSS de la situation des pensions retraites. Le mouvement de protestation débutera le 4 juillet prochain sur toute l’étendue du territoire nationale, si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

GABON LIBREVILLE

Les employés de la Société d’énergie et d’eau du Gabon sont sur le pied de guerre. Ce jeudi 21 juin 2019, ils ont notifié à la direction générale un préavis de grève illimitée dès le 4 juillet prochain, via le Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et l’électricité (SYNTEE+). Le mouvement de grève annoncé a pour objectif la revendication de plusieurs points inscrits dans le cahier de charge.

En effet, les agents de la SEEG réclament un audit des comptes de la période de réquisition. C’est-à-dire entre février 2018 et février 2019.  A cela, il faut ajouter le paiement de la prime de résultat avec clarification des résultats de l’exercice 2018, en juin 2019, la régularisation totale par le CNSS de la situation des pensions retraites et des indemnités journalières de maternité du personnel SEEG en juin 2019, et l’annulation de la taxe de 7% dénommée « Contribution pour les ordures ménagères » à indexer sur les factures d’électricité des clients SEEG.

Aussi, le SYNTEE+ exige « l’évacuation héliportée des agents accidentés dans les exploitations reculées pour une prise en charge rapide, avec création ou réhabilitation des infirmeries sur les sites de Tchimbélé, Kinguélé et Poubara ».

Pour le syndicat, si ces revendications ne sont pas satisfaites dans les délais, la grève illimité, en conformité avec l’article 341 et 346 du Code du Travail en République gabonaise, débutera dès le 4 juillet 2019 sur l’ensemble du territoire national, à partir de 7h30.

Laissez votre commentaire