mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Mélenchon interpelle le gouvernement français sur le risque de chaos et...

Gabon: Mélenchon interpelle le gouvernement français sur le risque de chaos et de violence

C’est par le biais d’une question écrite de La France insoumise que Jean luc Mélenchon, député français intervenant quelques jours après la sortie non moins remarquée de son collègue Bruno Fuchs, est à nouveau revenu sur la situation politique du Gabon. Pour le candidat à la Présidentielle française de 2017, les événements qui se sont succédé depuis la crise post-électorale de 2016, portent en eux les germes d’une crise inévitable si la France garde ce silence qui prévaut depuis 6 ans. 

Exit Bruno Fuchs, député Modem, élu de la 6e circonscription du Haut-Rhin qui  mercredi 8 juillet 2020 s’était exprimé sur la question gabonaise de façon triviale en indiquant clairement que « Ali Bongo Ondimba n’était plus en capacité de diriger le pays depuis plusieurs mois », c’est au tour de Jean Luc Mélenchon, personnalité hautement importante de la politique française d’interpeller la France sur cette situation visiblement préoccupante pour les parlementaires français. 

L’élu de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône s’est fondé sur une question adressée à l’Assemblée nationale française, n°31281 avec pour objet « Situation politique gabonaise au Gabon », publiée au journal officiel le 21 juillet 2020. Dans le texte relatif à ladite question, « Jean-Luc Mélenchon attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la position de la France quant à la situation politique au Gabon »

Pour ce faire, il revient sur l’élection présidentielle contestée d’août 2016, « la fraude électorale et les violations des droits de l’Homme qui s’en sont suivies condamnées (…) par des institutions internationales dont le Parlement européen dans une résolution du 2 février 2017 » au terme de laquelle la France et sa diplomatie « sont restées silencieuses sur cette situation dramatique pour le Gabonais »

Et Jean Luc Mélenchon arrivée troisième à l’élection présidentielle, d’insister sur le fait que la situation au Gabon s’est fortement dégradée avec l’accident vasculaire cérébral du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba survenu en novembre 2018 lequel « semble être dans l’incapacité d’assumer ses fonctions », précise la note. A ce constat, vient se greffer l’accession de Noureddine Bongo aux plus hautes sphères du pouvoir décisionnel au Gabon. 

Un ensemble de faits qui pour le l’homme politique français exposent le Gabon à un risque de « sombrer pour longtemps dans le chaos et la violence ». Raison pour laquelle il est impérieusement nécessaire pour le gouvernement français de se prononcer définitivement sur la situation du pays.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt