samedi,5 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Matha toujours attendu sur la sanction des militaires violant les mesures...

Gabon: Matha toujours attendu sur la sanction des militaires violant les mesures barrières

Alors qu’il avait promis, à l’occasion de la conférence de presse le 16 octobre 2020 dernier, de sanctionner les militaires de la garde républicaine filmés en flagrant délit de violation des mesures barrières, Lambert Noël Matha n’a toujours pas  bougé le petit doigt. Deux possibilités peuvent ainsi expliquer l’attitude attentiste du  ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur. Soit ce dernier éprouve une peur bleue à l’endroit de Brice Oliguu Nguema, soit il s’est copieusement moqué des journalistes et partant, des Gabonais. 

Lambert Noël Matha at-il la frousse ? L’homme ne veut-il plus assumer ses propos tenu devant l’opinion dans lesquels ils avait promis sanctionner Brice Oligui Nguema, commandant en Chef de la garde républicaine et ses hommes ? S’est-il royalement foutu de la presse le vendredi 16 octobre dernier à l’occasion de la conférence de la Phase 2 d’allègement des mesures restrictives liées à la pandémie de la Covid-19 ? C’est la question que se posent une partie des Gabonais, lesquels attendent toujours que cette sanction soit appliquée afin que l’exemple soit montré. 

« En ce qui concerne la composante des forces de sécurité et de défense qui se sont illustrées par des comportements antirépublicains sur les reseaux sociaux. Nous voulons vous dire que la hiérarchie a été indignée par cela », avait-il répondu à la question d’un journaliste l’interpellant sur le deux poids deux mesures dont faisait montre la force publique entre les agissements des militaires et des civiles. 

Indigné par la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montrant les éléments de la garde républicaine porter en triomphe leur commandant en chef Brice Clotaire Oligui Nguema en violation flagrante des mesures barrières, les populations s’étaient alors insurgées devant ces images représentatives de la permissivité du gouvernement à l’égard des hommes en uniforme

Une scène sur laquelle le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a été appelé à se prononcer. « Pour cette composante des forces de défense et pour les autres d’ailleurs,  il existe un règlement de discipline qui statue sur tous ces égarements et ces relâchements feront l’objet des sanctions ». Sauf que plus de 3 semaines après, rien n’a été fait. Incompréhensible pour une partie de la population qui constate qu’elle s’est une fois de plus fait rouler dans la farine. 

De quoi encourager les populations à ne plus respecter lesdites mesures barrières car constatant les passes droit accordés à certains et l’application stricte de la loi pour d’autres. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion