vendredi,12 août 2022
AccueilA La UneGabon: Matha, Obiang Ndong et Camélia Ntoutoume en visite touristique à la...

Gabon: Matha, Obiang Ndong et Camélia Ntoutoume en visite touristique à la décharge de Mindoubé ?

Ecouter cet article

Le jeudi 4 août 2022, Lambert Noël Matha, Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong, et Camélia Ntoutoume Leclercq, respectivement ministre de l’Intérieur, ministre de la Santé et des Affaires sociales et ministre de l’Éducation nationale ont effectué une descente à la décharge municipale de Mindoubé dans le 5ème arrondissement de Libreville. Une visite qui avait pour but de comprendre l’usage des ordures fait par Clean Africa et s’enquérir des conditions de vie des populations environnantes.

En effet, la décharge publique de Mindoubé est une immense montagne d’ordures ornée d’oiseaux blancs qui surplombe et pollue gravement l’environnement. Une situation déplorable pour laquelle des membres du gouvernement ont tenu à s’imprégner en effectuant une descente sur le terrain afin de s’enquérir de la situation. 

La décharge publique de Mindoubé, exploitée à ciel ouvert et recevant tous les déchets de Libreville, y compris ses banlieues nord et sud, Akanda et Owendo est déclarée saturée depuis 9 ans. Mais au Gabon cette question de santé publique et environnementale est relayée au second plan. Malgré les promesses du gouvernement d’offrir un nouveau site pour déverser et traiter les ordures, force est de constater que cette problématique semble avoir été reléguée aux calendes grecques.

Les membres du gouvernement sont une fois de plus venus constater la dangerosité de ce site due à la saturation, le risque d’intoxication, un impact négatif sur l’environnement et sur les riverains, notamment les enfants. « Des mesures avaient déjà été prises pour empêcher les jeunes enfants d’y accéder et le maire du 5e arrondissement et les commissaires d’arrondissement m’ont confirmé que les mesures ont été prises » a déclaré Lambert Noël Matha. Non sans indiquer qu’un énième recensement intégrant certains départements ministériels a été fait il y a quelque temps. Dans ce cadre, il a été envisagé de pouvoir scolariser les enfants déscolarisés fréquentant la décharge.

Pour sa part, le ministre de la Santé, Dr. Guy PAtrick Obiang Ndong n’a pas manqué de rappeler les dangers auxquels sont exposés les riverains au quotidien. « Ces jeunes ou ces adultes qui sont ici, sont exposés aux risques sanitaires. Une décharge est une zone de prolifération des microbes. Un certain nombre de germes peuvent affecter l’état de santé. C’est d’autant plus dangereux pour les jeunes parce qu’ils ont une santé fragile » a-t-il déclaré. 

Au-delà de ce constat, Clean Africa et l’Etat Gabonais, ne devaient-ils pas là trouver des nouvelles solutions visant à investir et développer l’industrie du recyclage et de la transformation des déchets au Gabon ? Ce qui répondrait au minimum à trois besoins : créer des nouveaux emplois, diversifier l’économie et protéger l’environnement. Une interrogation qui reste en suspens en attendant une potentielle réponse du gouvernement mais surtout la mise en place de solutions idoines.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x