lundi,27 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: marginalisé par Madeleine Berre, le personnel de la formation professionnelle hausse...

Gabon: marginalisé par Madeleine Berre, le personnel de la formation professionnelle hausse le ton

Ecouter cet article

Face au mépris affiché par le ministre de la Formation professionnelle, Madeleine Berre, le Syndicat national des enseignants et des personnels de la Formation professionnelle (SYNEPFOP) a observé ce mercredi 20 janvier un mouvement d’humeur au sein du Centre Basile Ondimba. Il était question pour les agents affiliées à cette organisation syndicale d’interpeller les plus hautes autorités en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba sur la non-prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. 

Estimant être incompris depuis plusieurs mois et en grève depuis bientôt deux semaines, ce mercredi 20 janvier, les  enseignants et des personnels de la Formation professionnelle ont décidé de passer à la vitesse supérieure en menaçant de durcir leur mouvement. En effet,  l’ensemble des personnels du ministère de la Formation professionnelle comprenant la Direction générale de la formation professionnelle, l’Agence nationale de formation d’enseignement professionnel (ANFEP) et la DGIR avancent comme préalable à la reprise des activités du pan formation professionnelle la prise en compte sans délai de leurs revendications par la tutelle. 

Il s’agit entre autres de la prise en compte des plans de carrière, la mise en place d’un dispositif sanitaire répondant aux normes dans le cadre de la lutte contre la Covid, le réaménagement du calendrier inter-stage 2019-2020 mais surtout le paiement des vacations.  Contacté par Gabon Media Time, le secrétaire général du Synepfop le Prince Prospère Engonga, n’a pas manqué de fustiger « l’attitude des responsables du ministère qui depuis le déclenchement de notre grève ne daignent même pas prendre connaissance du cahier de charge ». 

Pis, le  Syndicat National des enseignants et des personnels de la formation Professionnelle s’insurge contre le climat délétère au sein de ce pan du département. La preuve avec l’exclusion volontaire des partenaires sociaux lors du Conseil d’administration de l’Agence nationale de formation d’enseignement professionnels. Face à cette situation, les agents ont menacé de durcir le ton dans les jours à venir. Ce qui pourrait aboutir à la fermeture pure et simple de l’entrée du Centre Basile Ondimba.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop