mercredi,18 mai 2022
AccueilA La UneGabon: Marcel Libama fustige les méthodes archaïques de Mouguiama-Daouda

Gabon: Marcel Libama fustige les méthodes archaïques de Mouguiama-Daouda

Ecouter cet article

Plus de 2 ans après sa nomination en qualité de ministre de l’Education nationale puis de l’Enseignement supérieur, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda peine à démontrer son savoir-faire dans le domaine. Décisions impopulaires et contestables, refus de dialoguer et promesses non tenues, le membre du gouvernement semble avoir essuyé un cuisant échec dans la gestion de son département ministériel.

Démettre le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda de ses fonctions, c’est l’une des principales requêtes émises par les partenaires sociaux qui l’accusent d’être atteint de « surdité sociale ». C’est en tout cas ce qu’a rappelé le leader syndical Marcel Libama sur le plateau de l’émission « le canapé rouge » du média en ligne Gabon Media Time (GMT).  Pour le conseiller stratégique de la Convention nationale des syndicats du système éducatif (Conasysed), le membre du gouvernement aurait lamentablement échoué dans la mission qui était la sienne.

Et pour cause, l’expérimenté syndicaliste a déploré le manque de sagesse du membre du gouvernement dans la gestion de crise. « Celui qui sème la misère, récolte la colère », a rappelé Marcel Libama à propos du bras de fer entretenu par le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda. En effet, le ministre de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur, userait « de la répression, de la menace et de l’intimidations » pour mater les revendications « légitimes » des enseignants.

À cela s’ajoutent, les promesses non tenues qui courroucent davantage les syndicalistes qui ne savent plus à quel saint se vouer avec un interlocuteur aux abonnés absents. « Il était prévu qu’il y ait un dispositif sanitaire c’est-à-dire des cubitainers, du gel hydroalcoolique, du savon et des thermoflash, dans tous les lycées du Gabon. À ce jour, aucun établissement n’est fourni », a souligné un leader syndical. Un énième malus à mettre au débit de Pr. Patrick Mouguiama-Daouda.

Pour sa part, Geoffroy Foumboula Libeka dénonce une incapacité à peine voilée. « Monsieur le Ministre, gérer un secteur aussi sensible que l’Éducation requiert des qualités bien plus que justifier du grade de professeur agrégé. Il faut avoir une dimension humaine élevée, un sens profond de l’écoute et de l’humilité, mais surtout de l’altruisme pour arriver à consolider les positions »,

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop